Un nombre «considérable» de poissons carpes a été trouvé mort mardi au lac Ben Salem précisément au lieu-dit Tefifikha à la commune de Berrihane dans un phénomène «sans précédent» relevé pour «la première fois» au niveau de cette zone humide, a indiqué le directeur par intérim de l’environnement de la wilaya d’El Tarf, Nadhir Kelaïa. Dans une déclaration à l’APS, le même responsable a indiqué que les services de la direction de l’environnement ont pris dès leur information du phénomène une série de mesures dont la prise d’échantillons pour analyse au niveau de la station d’Annaba de l’Observatoire national de l’environnement et du développement durable. Les données préliminaires, a-t-il indiqué, laissent penser que le phénomène est dû à la baisse du niveau du lac entrainant à son tour une baisse du taux d’oxygène dans l’eau conséquemment à un faible niveau de précipitations durant cette année, l’emplacement fermé du lac sans contact avec les autres plans d’eau et l’utilisation des eaux du lac en irrigation par des petits agriculteurs. Les services de l’APC de Berrihane en coordination avec les instances concernées et les professionnels de la pêche continentale ont lancé une opération de nettoyage du lac des poissons morts par leur enfouissement pour éviter les répercussions néfastes pour l’environnement et la santé parallèlement. La mort de poissons au niveau des barrages et lacs constitue un phénomène naturel qui se produit annuellement avec la période de chaleur accompagné de baisse du taux d’oxygène dans l’eau. Toutefois, l’observation de ce phénomène avec cette ampleur au lac Ben Salem a eu lieu pour la première fois amenant les responsables des secteurs concernés à installer une commission de suivi pour déterminer les causes réelles de la mort de ces poissons. n