Une des victimes de l’acte terroriste, survenu à Béjaïa samedi dernier, a été enterrée avant-hier à Zitouna, daira d’El Tarf. L’enterrement s’est déroulé dans l’après-midi après salat Douhr dans une atmosphère émouvante. La population a pleuré à chaudes larmes leur fils mort dans une mission pour défendre les intérêts de sa patrie. Merdaci, âgé d’à peine 23 ans, était marié et père de 3 enfants et demeurait à la cité des Chouhada, située à la sortie de l’agglomération de cette petite localité. Selon les informations recueillies sur place, le jeune homme très courageux et brave s’est engagé il y a trois ans seulement. Selon des militaires de sa compagnie qui l’ont accompagné, il ne craignait guère les terroristes et se portait souvent volontaire pour les affronter dans les immenses forêts de la région. Le jeune qui ignorait le guet-apens des terroristes a sauté sur une bombe artisanale le tuant sur le coup et blessant plusieurs de ses camarades. L’enterrement a eu lieu en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya notamment le wali, le commandant du groupement de la Gendarmerie, le commissaire divisionnaire de la Sûreté de wilaya, le commandant de la Protection civile, plusieurs officiers de l’Armée nationale qui accompagnaient la victime ainsi qu’un millier de citoyens de cette commune rurale venus rendre le dernier hommage à la victime d’un acte lâche et de poltrons et afin de soutenir la famille du défunt. Notons que plusieurs militaires de la caserne de Sidi Belgacem ont tenu à assister aux funérailles et des jeunes amis ont apporté leur assistance totale à la famille de la victime. n