Les autorités zimbabwéennes ont décidé d’une augmentation de 50 % du prix de l’électricité dans le pays face à l’inflation et afin de pouvoir continuer à importer cette ressource énergétique. Un ajustement mensuel sera également effectué en cas d’accélération de l’inflation. La compagnie Zimbabwe Electricity Supply Authority vient de procéder à une augmentation de 50 % du tarif électrique dans le pays. Cette hausse avec effet immédiat permettra selon la compagnie de disposer de liquidités pour pouvoir financer les importations d’électricité depuis l’Afrique du Sud et le Mozambique. Le pays est en proie à un déficit énergétique de l’ordre de 850 MW, soit environ la moitié de sa demande, en raison de la baisse du niveau des réserves d’eau du Barrage de Kariba qui fournit l’essentiel de son énergie. Actuellement, le niveau de l’eau dans l’infrastructure est toujours insuffisant, ce qui laisse présager un fonctionnement en sous-régime pour les 6 prochains mois au moins selon les experts. La compagnie a également annoncé qu’une hausse mensuelle du tarif pourrait être appliquée pour ajuster le prix selon l’évolution de l’inflation dans le pays. Le Zimbabwe subit une hyperinflation depuis plusieurs années. Le gouvernement a annoncé une augmentation de 50 % du salaire des fonctionnaires en juin 2020. A cette date, il estimait que le taux d’inflation dans le pays avait atteint 785 %.