Depuis son premier match avec la sélection algérienne en juin 2017, le jeune latéral, Youcef Attal (22 ans), ne cesse de progresser au point où il fait partie désormais  des «cadres des Verts lui qui n’a pourtant disputé que six matchs en sélection. Lors du match d’avant-hier face au Togo, Youcef Attal a fait étaler toute sa classe montrant par la même qu’il est un joueur «complet». 

Joueur complet
Le jeune latéral droit, originaire de Kabylie et qui a fait toute ses classes «académiques» au Paradou AC vient de démontrer qu’il est capable sur le terrain d’assurer les autre fonctions d’un élément «indispensable». Il défend très bien, il assure la récupération, la transition et joue même le rôle d’attaquant perturbant les arrières gardes des adversaires des Verts. Et c’était justement le cas avait-hier face au Togo où, on le trouvant partout. Ce qui, par la même occasion, permet à Mahrez de se libérer et de joue plus à l’aise. Et il se trouve que Mahrez ouvre la marque pour les Verts à Lomé avant qu’un quart d’heure plus tard, l’inévitable Attal, prenne l’initiative de récupérer une balle dans sa zone. Venant de très loin, le latéral algérien effectue une chevauchée qui rappelle celle de Merzekane lors d’un historique match Algérie-Allemagne, mais Attal fait mieux : il conclut son attaque. Attal a marqué avant-hier, le but qui a coupé les fibres du gazon sous les pieds des Togolais. Et pour illustrer la beauté de ce but, il fallait juste voir le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi tenir sa tête entre les deux mains juste après la conclusion de cette superbe chevauchée d’Attal. Ainsi, le jeune Académicien a confirmé ses talents en évoluant avec  insouciance, prenant des risques bien calculés pour donner ce plus tant attendu pour ce poste très «ingrat» de latéral.
 
Matérialiser les idées du coach sur le terrain
Avant le premier match sous la houlette du sélectionneur Belmadi lors du déplacement en Gambie, Attal qui revenait d’une blessure, a évoqué l’ambiance des Verts en ces termes : «Après  l’avoir découverte lors des matchs de qualifications de la CAN et du Mondial-2018, j’ai raté quelques stages pour différentes raisons. Maintenant, j’espère revenir plus fort et je souhaite arriver au top pour la Gambie, inch’Allah». Et à l’ex-latéral du Paradou d’ajouter à propos du nouveau sélectionneur que «Belmadi est quelqu’un qui a fait ses preuves en tant qu’entraîneur. Maintenant, en sélection, on traverse une dure période donc à nous les joueurs de bien réagir, afin de faciliter l’entame du travail du coach Belmadi en tant que sélectionneur de l’Équipe nationale. On doit être concentrés et se mettre dans la tête que tout dépendra de notre réaction sur le terrain. Il faut dépasser cette crise de résultats qui n’a que trop duré en sélection et penser à matérialiser les idées du nouveau coach sur le terrain.». Et c’est justement chose faite avant-hier face au Togo où Attal a participé activement à la large victoire des Verts face au Togolais (4-1) qui a propulsé les Verts à la pahse finale de la CAN 2019 prévue au Cameroun l’été prochain. Reste que la marge de progression du latéral droit des Verts,  Youcef Attal, est très grande. Sa place de titulaire étant acquise, il ne reste plus qu’à confirmer. Et la prochaine phase finale de la CAN 2019 sera le meilleur «théâtre» pour voir ce jeune «artiste du football» montrer d’autres facettes de son jeu très agréable à suivre…