La coalition militaire sous commandement saoudien a rapporté samedi la chute d’un de ses avions dans le nord du Yémen, où les rebelles Houthis ont indiqué avoir abattu dans la nuit un appareil de la coalition. Un appareil de type Tornado, appartenant aux forces aériennes saoudiennes, est tombé à 23H45 locales vendredi (20H45 GMT) dans la province de Jawf, a indiqué le porte-parole de la coalition, le colonel saoudien Turki al-Maliki, cité par l’agence de presse saoudienne SPA, sans donner d’éventuel bilan. L’avion menait, selon le communiqué de M. Maliki, une mission de soutien aérien aux forces gouvernementales yéménites. La coalition intervient depuis 2015 dans la guerre au Yémen pour soutenir les forces gouvernementales contre les rebelles Houthis proches de l’Iran. Les Houthis ont annoncé dans la nuit de vendredi à samedi avoir «abattu un avion de type Tornado à l’aide d’un missile sol-air avancé», selon la chaîne de télévision al-Massirah, organe des rebelles issus de l’importante minorité zaïdite concentrée dans le nord du Yémen. «Le ciel du Yémen n’est pas un espace pour se promener, l’ennemi doit beaucoup réfléchir» avant de s’y aventurer, a prévenu sur cette chaîne Yehya Saree, porte-parole des Houthis, qui contrôlent la capitale Sanaâ depuis 2014 et une bonne partie du nord du pays. Samedi, la chaîne a fait état de plusieurs frappes aériennes et rapporté que «l’aviation de l’ennemi avait pris pour cible un groupe de personnes qui s’étaient rassemblées autour des débris de l’avion ayant été abattu à Masloub», dans la province de Jawf. Selon diverses organisations humanitaires, la guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils. Environ 3,3 millions de personnes sont toujours déplacées et 24,1 millions, soit plus des deux tiers de la population, ont besoin d’assistance, selon l’ONU.