Par Mohamed Touileb
Abdelmadjid Yahi, président de la Commission de candidature pour les élections de la FAF, a jeté un pavé dans la mare hier. En effet, le président de l’US Chaouia a indiqué avoir subi « des pressions pour accepter le dossier de candidature de Charaf Eddine-Amara ». Yahi a estimé que l’actuel président du CR Belouizdad ne remplissait pas les critères d’éligibilité sachant qu’il ne cumule pas 5 ans dans le milieu du football. Pour rappel, Amara est le seul à avoir déposé son dossier dans les délais impartis. Il devrait, selon toute vraisemblance, être « élu » à la place Kheireddine Zetchi.