Le milieu offensif Yacine Brahimi a reconnu que la sélection algérienne n’était pas à la hauteur jeudi lors de la défaite concédée face à la Tunisie (2-1) en match comptant pour la 2e journée (Gr. B) de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon. « C’est une défaite amère. On voulait tellement gagner et réagir après le nul face au Zimbabwe. C’est toute l’équipe qui n’était pas à la hauteur. Nous sommes dans une mauvaise posture mais tout n’est pas encore terminé. On doit relever la tête et essayer de rebondir face au Sénégal », a déclaré le joueur du FC Porto (Div.1 portugaise) à l’issue de la partie. Accrochée d’entrée face au Zimbabwe (2-2), l’Equipe nationale a échoué dans sa quête de relancer ses chances dans cette CAN en s’inclinant face aux Aigles de Carthage’, un résultat qui élimine pratiquement les Verts de la compétition, à moins d’un miracle. Le Sénégal, avec six points, est la première nation à composter son billet pour les quarts de finale du tournoi. « On ne va pas pointer du doigt un joueur ou deux seulement. Il ne faut pas baisser les bras. On est des hommes et on ira jusqu’au bout de la compétition. On jouera notre chance à fond en essayant de gagner contre le Sénégal », a-t-il ajouté. Appelé à expliquer le visage terne affiché face à la Tunisie, Brahimi a estimé que l’équipe n’était pas efficace devant les buts. « Nous étions supérieurs aux Tunisiens en première période mais on n’a pas su concrétiser notre domination. Au retour des vestiaires, on encaisse un but qui nous fait très mal. Et derrière, on sombre encore pour encaisser un second but. Après, c’est devenu très compliqué de revenir dans le match d’autant plus que les Tunisiens étaient bien regroupés en défense », a-t-il souligné. D’ici au match face au Sénégal prévu lundi soir au stade de Franceville (20h00) les Verts effectueront deux séances d’entrainement aujourd’hui et dimanche au stade de Moanda.n