Farid Cherbal, Professeur en génétique du cancer – USTHB, Alger
Il pleut sur San Diego et la Californie ! C’est la première fois depuis mon premier voyage, en 2008, à San Diego que je vois la ville sous la pluie, avec une température de 15°C et balayée par un vent de 30 km/h. Il faut rappeler que la sécheresse a touché 75% de l’ouest américain durant cette année 2022.

San Diego, quartier North Harbor Drive, 2 novembre, 20H
La campagne pour les élections de mi-mandat entre dans sa dernière semaine avec, en lice, le président Joe Biden et l’ancien président Barack Obama pour le soutien des candidats du parti démocrate ainsi que Donald Trump pour le soutien des candidats du parti républicain.
Je veux juste rappeler que depuis la campagne des primaires présidentielles de 2016, à mon avis, l’Amérique a deux hommes politiques venus du fond de l’imaginaire de l’histoire américaine et du cinéma d’Hollywood et qui sont le vieux sénateur de l’Etat du Vermont du parti démocrate, Bernie Sanders, et l’ancien président Donald Trump. En effet, Bernie Sanders et l’ancien président Donald Trump sont devenus des Américains héros, parce qu’ils savent parler aux électeurs qui avaient déserté les urnes depuis des années. Donald Trump continue à mobiliser l’Amérique blanche et pauvre, victime de la crise économique de 2008 et des politiques néolibérales des élites américaines depuis 1980, comme l’avait souligné le Professeur Noam Chomsky dans un article publié dans l’édition américaine du Huffington Post en 2016. Bernie Sanders continue à mobiliser les jeunes Américains grâce à un discours politique et social de vérité. C’est un discours de rupture par rapport au discours dominant des militants néolibéraux de Wall Street et du parti démocrate. Bernie Sanders continue au sein du parti démocrate à faire une déconstruction pédagogique (dans le sens du philosophe Jacques Derrida) du discours dominant des élites politiques et économiques de l’Amérique, depuis l’avènement de la révolution néolibérale sous le règne de l’administration du président Ronald Reagan en 1980. De plus, les médias comme la chaîne d’information CNN et les journaux comme le New York Times et Washington Post n’ont toujours pas compris qu’une majorité de la nouvelle génération des élus républicains de la Chambre des représentants et du Sénat du congrès américain de 2022 est en fait l’avant-garde politique des partisans du président Donald Trump qui ont pris d’assaut le Capitole américain le 6 janvier 2021, dans le contexte des contestations des résultats de l’élection présidentielle américaine de 2020.
Cette nouvelle génération des élus du parti républicain (GOP en anglais) de 2022 ne partage nullement les idéaux, les valeurs, l’éthique politique de l’ancienne génération des élus du parti républicain des années 1970 et 1980 qui avait poussé le président républicain Richard Nixon à la démission le 9 août 1974., suite à l’affaire du Watergate.

San Diego, Seaport Village, 3 novembre, 13H30
J’ai pris le bus à North Harbor Drive à 12H34 pour aller au centre-ville de San Diego. Le système de transport public de San Diego MTS (bus et tramway) est bien organisé. J’arrive au port de San Diego, qui est un haut lieu du tourisme de la ville sous une averse de pluie qui a duré dix minutes. Tout de suite, je remarque que les grandes foules de touristes ne sont toujours pas revenues en raison de la pandémie de la Covid-19 et quelques grands restaurants situés sur le village portuaire (Seaport Village) ont fermé leurs portes. Je fais une visite au musée maritime de San Diego, créé en 1948. Il possède l’une des plus importantes collections de navires historiques des Etats-Unis. Il possède le légendaire trois-mâts, barque à coque acier, appelé le Star of India, construit en 1863. Le musée possède aussi dans sa collection deux sous-marins des années 60 et un bateau à vapeur nommé le Medea et qui a servi dans les deux Guerres mondiales. On trouve aussi dans le musée Maritime à San Diego le porte-avions de l’US Navy, USS Midway 7 qui date de la Deuxième Guerre mondiale.

San Diego, Avenue Broadway, centre-ville, 3 novembre 16H30
Le magnifique bâtiment de la gare historique de San Diego, appelé Santa Fe Depot, a été conçu par les architectes Bakewell et Brown dans un style qui rend un vibrant hommage à l’héritage espagnol de la Californie et reste un marqueur de la beauté architecturale de la ville de San Diego. Je reprends le bus pour rentrer. Le bus traverse la ville en un long plan séquence, tourné en steadycam. Le vent s’est calmé. Le soleil est revenu et une lumière printanière éclaire la ville de San Diego, comme un décor de cinéma. Les avions, comme des mouettes sur la mer, atterrissent et repartent de l’aéroport international Lindbergh, situé au centre-ville de San Diego. Le temps scande la vie. Il fait toujours un bel automne en Californie.

San Diego, rue Rosecrans, quartier du North Harbor Drive, 3 novembre, 17H30
Je rentre demain à Alger via San Diego-Chicago-Frankfurt à 6H45 avec la compagnie aérienne américaine Delta Airlines qui fait partie du consortium Star Alliance auquel appartient Lufthansa. A l’aéroport de Frankfurt, je vais retrouver le peuple des nomades « numériques » qui arpentent en permanence la surface du globe terrestre. Je pense déjà à mes prochains voyages en Europe et en Amérique dans le cadre de notre projet de recherche sur la génétique des cancers héréditaires dans la population algérienne.

Epilogue
Nous sortons doucement mais sûrement de la pandémie de la Covid-19. Cette terrible tragédie, qui a duré trois longues années, a touché toute l’humanité. Au-delà de la crise sanitaire, nous avons pu constater que la pandémie de la Covid-19 a remis la question des droits de l’homme et des droits sociaux et économiques du citoyen au cœur de la cité. Les choses de la vie reprennent leur place. Nous devons produire de l’espoir et de la motivation, griffer l’histoire, aujourd’hui et demain, pour rendre un hommage permanent à la mémoire des victimes de cette tragédie.