Le président du conseil constitutionnel français, Laurent Fabius, a effectué une visite, jeudi dernier,  en Algérie,  à l’invitation de son homologue,  Mourad Medelci.

Durant son séjour algérois, l’ex-Premier ministre français a été reçu par plusieurs responsables algériens, en l’occurrence le Premier ministre Abdelamalek Sellal, le ministre de  l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb et le président du Conseil constitutionnel Mourad Medelci. 

Les discussions se sont portées essentiellement  sur des questions qui intéressent les deux pays, relations économiques, échanges d’expertise dans le domaine du droit constitutionnel mais aussi de l’état des lieux des relations, en général, entre Alger et Paris. La coopération économique, industrielle et commerciale entre l’Algérie et la France « avance activement », a estimé Laurent Fabius. « C’est extrêmement intéressant de voir que la coopération entre l’Algérie et la France sur les plans économique, industriel et commercial, continue activement et je pense que c’est un gage d’une très bonne amitié entre nos deux pays », a indiqué le président du Conseil constitutionnel français à l’issue d’une audience qui lui a été accordée par le ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb. Il faut rappeler que ces derniers mois, plusieurs questions économiques reviennent en surface à l’instar du projet de l’usine Peugeot qui tarde à se concrétiser ou encore la lenteur dans le projet d’investissement lancé par Total pour la mise en place d’une usine de lubrifiants à Arzew (Oran).
R. N.