Le Koweït a annoncé la suspension des vols commerciaux directs en direction et en provenance d’Inde, et l’Iran a interdit l’entrée des passagers venant de ce pays, débordé par une flambée de la pandémie de coronavirus. Avec au moins 16,5 millions de contaminations officiellement enregistrées, l’Inde est le deuxième pays le plus touché au monde après les Etats-Unis et manque d’oxygène pour ses hôpitaux submergés par des centaines de milliers de nouveaux cas quotidiens. « Compte tenu de la situation sanitaire, il a été décidé de suspendre les vols commerciaux directs avec l’Inde jusqu’à nouvel ordre », a déclaré le gouvernement koweïtien sur Twitter dans la nuit de vendredi à samedi. Les résidents du Koweït qui se sont rendus en Inde pourront rentrer dans l’émirat via des pays tiers à condition d’y faire une escale supérieure à 14 jours. Dans ce riche pays pétrolier, qui a pris des mesures strictes contre le Covid-19, environ 70% de la population est composée d’étrangers, parmi lesquels des centaines de milliers de travailleurs indiens. En Iran, les autorités ont également annoncé des mesures de restriction concernant les passagers venant d’Inde, mais aussi du Pakistan. Un « variant du virus ayant été identifié en Inde et au Pakistan, les vols en provenance et à destination des deux pays seront suspendus ce soir (samedi) à minuit », a indiqué Mohammad Hassan Zibakhsh, porte-parole de l’Autorité iranienne de l’aviation, cité par l’agence de presse IRNA. « Il n’y a pas de vols (directs) programmés entre l’Iran et l’Inde. Mais les passagers avec une correspondance (venant d’Inde et du Pakistan) ne seront pas non plus acceptés », a-t-il ajouté. Le président Hassan Rohani a souligné samedi à la télévision d’Etat l’existence « d’un autre danger aujourd’hui (…) celui du virus indien (le variant, NDLR) qui est pire que le britannique, le brésilien et même le sud-africain ». « Si ce (variant) entre aussi dans le pays, nous aurons un gros problème », a mis en garde M. Rohani, exhortant les gouverneurs des provinces orientales d’Iran, frontalières du Pakistan et de l’Inde, à « être très vigilants ». Les Emirats arabes unis ont eux aussi annoncé jeudi la suspension des vols en provenance d’Inde pour au moins dix jours. Les Etats-Unis déconseillent les voyages en Inde, même pour les personnes vaccinées, et le Canada a suspendu pendant 30 jours vendredi les vols en provenance d’Inde et du Pakistan. Au cours des dernières 24 heures, 2.624 décès liés à la maladie ont été recensés en Inde, un nouveau record qui porte le nombre total des morts officiellement enregistrés depuis le début de la pandémie à près de 190.000 dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants.