Huit supporters interpellés suite aux actes de violence ayant émaillé le match opposant vendredi dernier le JS Kabylie au MC Alger pour le compte de la demi-finale de la Coupe d’Algérie de football au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine ont été placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près du tribunal de Ziadia (Constantine), a appris l’APS mardi, auprès d’une  source judiciaire.

Les mis en cause ont été inculpés de trois chefs d’accusation, à savoir « actes de violence, port d’armes blanches et détention de kif traité et psychotropes», a précisé la même source. Soixante-dix-neuf personnes dont plusieurs mineurs avaient été interpellées par la police pour trouble à l’ordre public pendant et à l’issue du match, a-t-on rappelé, précisant qu’une quinzaine de personnes sont « actuellement en instruction en attendant leur comparution devant les instances judiciaires compétentes». Le commissaire divisionnaire, chargé du service de la sécurité publique à la sureté de wilaya, Mourad Boudersa, avait indiqué que 34 personnes parmi les supporters de la JS Kabylie et du MC Alger et 32 policiers ont été blessées à l’issue du match entre les deux clubs. D’importants dégâts matériels ont été enregistrés au complexe Chahid-Hamlaoui de Constantine à l’issue de ce match. Une commission d’enquête a été installée par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire en vue d’examiner les causes du retour du phénomène de la violence dans les stades, de définir les responsabilités et de prendre les mesures et les décisions pour y mettre un terme, rappelle-t-on.