VimpelCom a mis à profit la tenue de la grand messe technologique de Barcelone pour annoncer la transformation de son identité : il devient VEON, un nouveau nom pour une nouvelle stratégie centrée sur la révolution individuelle de l’Internet. Une annonce qui coïncide avec l’annonce des résultats financiers du groupe pour l’ensemble de l’exercice combiné du quatrième trimestre de 2016 et de toute l’année : le géant télécom a enregistré une baisse de 7% de son chiffre d’affaires à 9,9 milliards de dollars, mais a marqué une croissance organique de 1%, en dégageant un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars contre une perte nette de 655 millions un an plus tôt. Le désormais VEON marque un virage vers le tout numérique, en se défaisant peu à peu des services mobiles classiques tels que la voix. C’est la tendance que vit d’ailleurs la filiale algérienne de VEON, Djezzy, qui a connu au quatrième trimestre une baisse des revenus sur la voix contrebalancée par une forte croissance organique des revenus liés à l’utilisation des données – 3G/4G de 27%. Les revenus de Djezzy se sont établis à 1,04 milliard de dollars sur l’ensemble de l’année 2016, enregistrant pour le seul quatrième trimestre 246 millions de dollars. La consommation des données mobiles ont explosé, générant 73 millions de dollars. En termes d’abonnés, Djezzy compte 16,3 millions de clients.