Les membres de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratiques (CNLTD) ont tenu, hier au siège du parti Ennahada, une réunion d’évaluation de la scène politique, économique et sociale du pays.

A l’issue des échanges qui s’en sont suivis, la Coordination a rendu publiques ses positions sur les sujets abordés, notamment sa préoccupation « croissante de l’état de frustration populaire à cause de la politique socioéconomique menée actuellement par les pouvoirs publics », appelant « à poursuivre la lutte par des moyens pacifiques pour les droits et les revendications légitimes ». La Coordination appelle aussi ses membres à « respecter à la plate-forme de Mazafran pour la transition démocratique », réitérant sa volonté de poursuivre l’action politique commune pour incarner «ses dispositions et atteindre leurs objectifs dans le cadre de la consultation » et enfin la CNLTD «invite le peuple algérien, la société civile et toute la classe politique à jouer chacun pleinement son rôle concernant les affaires publiques, y compris le respect du choix de leurs représentants au sein des institutions et du contrôle populaire permanent des élus, en particulier à l’approche des prochaines échéances électorales ».
R. B.