L’ensemble des activités politiques et institutionnelles dans le pays ont été suspendues en raison de la pandémie mondiale de coronavirus. Hier, la commission nationale de préparation du congrès extraordinaire du Rassemblement national démocratique (RND) a annoncé sa décision de reporter à une date ultérieure le congrès initialement prévu les 18 et 19 mars en cours. Dans un communiqué rendu public, il est expliqué qu’« en application des décisions du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatives aux mesures préventives tendant à limiter la propagation du coronavirus dans notre pays, la commission nationale chargée de préparer le congrès extraordinaire du parti informe tous les délégués du report du congrès extraordinaire à une date ultérieure, devant être fixée en fonction des dispositions prises par les autorités suprêmes du pays concernant cette pandémie ». Le congrès du RND est reporté au moment où ses préparatifs étaient arrivés à leur phase finale. La commission nationale de préparation du congrès extraordinaire, lors duquel un nouveau secrétaire général du RND devrait être élu, avait annoncé la réception de deux demandes de candidature à ce poste. Il s’agit d’Azeddine Mihoubi, le secrétaire général par intérim, et Ilyes Achour, sénateur de Blida.
Deux autres formations politiques, en l’occurrence, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) ainsi que le Front de la justice et du développement (FDJ) de Djaballah ont également décidé de reporter leurs activités organiques et sorties publiques à des dates prochaines. Dans un communiqué rendu public, le parti d’Abderezak Makri explique que les deux meetings de son parti prévus dans la wilaya de M’sila sont reportés sine die. « En raison des risques de contamination et de propagation de la maladie, nous informons reporter nos deux activités dans la wilaya de M’sila », lit-on dans le communiqué en question. Lakhdar Benkhelaf député du FJD de Constantine a aussi annoncé le report du majliss echoura (conseil consultatif) de son parti comme mesure préventive contre le virus du corona. Les autres formations politiques contactées par nos soins ont, de leur côté, décidé de ne pas programmer d’activités politiques pour l’heure. Au niveau institutionnel, le Parlement avec ses deux chambres, l’Assemblée populaire nationale (APN) et le Sénat, ont tout autant décidé de reporter leurs activités. Dans un communiqué rendu public, le bureau de l’Assemblée nationale a annoncé le report de ses activités en plénière à une date ultérieure comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus, a indiqué un communiqué de l’APN. « Le président de l’APN, Slimane Chenine, a décidé jeudi, en concertation avec les membres du Bureau, de reporter les activités programmées les jours à venir en plénière à une date ultérieure comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus », a précisé le communiqué de la chambre basse du Parlement. Idem pour le Sénat devant renouveler ses structures internes ainsi que l’élection de ses membres au Conseil constitutionnel. Selon nos sources, la bataille des sénateurs autour des structures du Sénat ainsi que celle inhérente à l’élection de leur représentant au Conseil constitutionnel a été mise en sourdine jusqu’à nouvel ordre.<