Par Bouzid C.
Le PDG de la Société nationale de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) Chahar Boulakhras, qui participait au Forum Afrique CIAN 2021, en compagnie du président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Rédha Tir, a aussi mis en exergue la promulgation récente de la loi sur les hydrocarbures qui offre un environnement plus attractif aux investisseurs, que ce soit juridiquement ou institutionnellement, mais aussi fiscalement sur une période relativement très longue, en évoquant un amendement prochain de la loi sur l’électricité.
Pour sa part, Tir a loué les avantages de la suppression de la règle 51/49 qui ne concerne, désormais, que «44 activités», ouvrant, ainsi, tous les autres créneaux, comme l’agriculture, le tourisme, les services, les banques, les assurances aux étrangers. Le président du CNESE a invité les investisseurs étrangers à venir en Algérie, tout en précisant que le champ est ouvert à l’actionnariat étranger avec même la possibilité de création de succursales algériennes. Il n’a pas manqué enfin de vanter les ressources importantes que recèle l’Algérie en termes de routes, notamment la Transsaharienne achevée du côté algérien, d’équipements et de logistique, avec la construction prochaine d’un grand port (situé à El Hamdania dans la wilaya de Tipasa) qui sera relié à la Transsaharienne.