Il ne manque plus que sept jours. sept petits jours. Le 12 août prochain, face à l’Atalanta Bergame, le PSG va disputer son premier quart de finale de Ligue des champions depuis 2016. Le tout dans un contexte sanitaire toujours aussi délicat. Après avoir remporté la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, Marco Verratti et ses coéquipiers affronteront Sochaux ce soir (18h) en match amical. Un ultime test avant le grand soir. L’occasion d’améliorer «la condition physique» et les «mécanismes de jeu», comme l’explique l’international italien ce mardi à La Gazzetta dello Sport.
«Nous ne sommes pas encore à 100%, ce qui est normal après une aussi longue période d’inactivité, assure-t-il au quotidien italien. C’est certain que les clubs qui ont repris leur championnat ont un avantage. Mais c’est important de se concentrer et arriver la tête libérée au jour du match. On doit jouer à fond cette opportunité en réalisant un grand match. On connaît le valeur de l’Atalanta, comme celle de toutes les autres équipes. Ce sera dur, mais c’est normal à ce niveau de la compétition.»
Conscient que l’absence de Josip Ilicic peut représenter un avantage pour le PSG («comme si Messi manquait au Barça ou Ronaldo à la Juve»), Marco Verratti «espère» que Kylian Mbappé sera de la partie mercredi prochain. «Quand il n’est pas là, comme Neymar, on sent la différence, avoue le Petit Hibou. Mais avec ce genre de blessure, ça change chaque jour : parfois tu penses que tout est passé, et parfois la douleur revient. Kylian doit travailler dur pour revenir, mais il ne faut pas lui mettre la pression. Il a seulement 21 ans et il ne doit pas mettre sa carrière en péril pour un match. On l’attend.»

«Neymar est un leader»
Si Mbappé est toujours incertain, Neymar, lui, ne manquera cette fois pas ce grand rendez-vous. «Il est déterminé à emmener le PSG très haut, explique Verratti. De l’avoir dans cette condition physique et mentale, c’est un avantage. C’est un leader qui joue et s’entraîne toujours à fond, c’est un exemple pour tout le monde.» Concernant l’avenir du «Ney», ainsi que celui de Mbappé, Verratti aimerait les voir «rester encore longtemps» à Paris. «Ils sont bien ici, ils croient au projet et ils savent qu’il n’y a pas beaucoup d’équipes plus fortes que le PSG. Ici, ils ont la possibilité de gagner. Et gagner ici aurait vraiment une saveur particulière.»
Interrogé concernant un présumé pacte pour gagner la C1 avec ses coéquipiers, l’international italien préfère lui parler d’un «pacte pour ne pas avoir de regrets», «jouer tous les matches à fond» et «aller le plus loin possible». «Nous avons conscience d’être une équipe forte, et si on joue ensemble avec détermination et professionnalisme, on aura notre mot à dire», prévient-il. Enfin, un dernier mot sur Mauro Icardi, pas dans la meilleure passe depuis sont arrivée au PSG : «C’est un joueur de surface et on remarque toujours quand il ne marque pas, regrette Verratti. Mais il est précieux pour libérer des espaces à Mbappé et Neymar. Grâce à son passé en Italie, il a une grande culture tactique et il est utile même en phase défensive. Il ne faut pas s’inquiéter. Il a le but dans le sang, il se débloquera.»