Alors que le média espagnol El Chiringuito annonçait lundi que la direction du PSG comptait vendre le club après le Mondial 2022, QSI (Qatar Sports Investments) a démenti « complètement et catégoriquement » cette information dans la foulée auprès de RMC Sport. « Ce n’est pas un hasard si cela vient d’un média espagnol bon marché », a fait savoir la direction du Paris Saint-Germain. La direction du PSG n’a pas traîné. Lundi après-midi, le média espagnol El Chiringuito annonçait que QSI (Qatar Sports Investments), qui est propriétaire de l’actuel leader de Ligue 1 depuis 2011, s’apprêtait à vendre le club de la capitale après le Mondial 2022 et que « sa durée de vie était désormais de six mois ». En fin de journée, le Paris Saint-Germain a nié « complètement et catégoriquement ces fausses informations » auprès de RMC Sport.

Valeur estimée à 1.7 milliard d’euros !
« Ce n’est pas un hasard si cela vient d’un média espagnol bon marché », a renchéri la direction parisienne, qui sous-entend ici le duel avec le Real Madrid pour arracher la signature de Kylian Mbappé. Lié au PSG jusqu’en juin prochain, l’ancien Monégasque aurait un accord verbal avec les Merengue pour un éventuel contrat de cinq ans, un salaire de 50 millions par saison et une prime de 100 millions à la signature, annonçait lundi soir Sky Italia. Mais en parallèle, le champion du monde continue à faire des allusions sur un possible futur à Paris. « Je réfléchis car il y a des nouveaux éléments, plein de choses et de nouveaux paramètres. Si rester au PSG est possible? Oui bien sûr », a-t-il lâché. Alors que QSI n’a pas encore atteint son rêve de remporter la Ligue des champions, Nasser Al-Khelaïfi annonçait la semaine dernière à The Athletic avoir « reçu d’énormes offres pour racheter le club ». « Nous avons acheté le PSG pour 70 millions d’euros. Maintenant, cela vaut bien plus que cela (1,75 Md€ selon KPMG en mai 2021) », précisait le président du PSG. En onze ans à la tête du club, QSI a fait passer le Paris Saint-Germain de la première partie de tableau de L1 aux plus hautes galaxies du foot mondial. n