La Cour suprême du Venezuela a approuvé mardi en tant que président du Parlement l’élu d’opposition Luis Parra, qui s’était proclamé en janvier chef de cette l’Assemblée nationale monocamérale à la place de Juan Guaido. La décision coïncide avec des négociations pour élire un Conseil électoral suprême (CNE) pour les élections parlementaires prévues cette année, autour desquelles aucun progrès n’a été signalé. « La Chambre constitutionnelle de la Cour suprême de justice (TSJ) a déclaré valide la direction » du Parlement dirigé par le député Luis Parra, indique cette instance dans un communiqué. Luis Parra, un député de l’opposition qui a rompu avec Juan Guaido après avoir été accusé de corruption, a prêté serment le 5 janvier comme chef du Parlement, la seule institution du pouvoir vénézuélien contrôlée par l’opposition. Le vote s’était déroulé lors d’une séance sans quorum et sans la présence de Juan Guaido, empêché d’entrée par la police et l’armée.