Le vaccin chinois, CoronaVac, contre la Covid-19 réduit la mortalité de cette maladie de 97%, contre 80% pour l’américain Pfizer, selon les résultats préliminaires d’une étude uruguayenne publiée jeudi, qui comporte toutefois d’importantes limites. Cette étude montre, par ailleurs, une plus grande efficacité du vaccin américain pour empêcher les contaminations et les hospitalisations. L’étude précise elle-même que ces chiffres préliminaires « doivent être interprétés avec prudence, car ils ne prennent pas en compte l’âge des personnes, leurs comorbidités et les groupes à forte exposition », tels que le personnel de santé. Or, ces facteurs sont primordiaux en termes de mortalité et cela peut donc biaiser les résultats. « La réduction de la mortalité due au Covid-19, plus de 14 jours après l’administration de la deuxième dose du vaccin, est de 97% pour CoronaVac et de 80% pour Pfizer », indique l’étude réalisée par le ministère de la Santé uruguayen auprès de la population locale en 2021. A l’inverse, de nombreuses autres études réalisées à travers le monde convergent pour montrer une efficacité supérieure des vaccins qui utilisent la technologie de l’ARN messager, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, parmi tous ceux actuellement disponibles. Publiée début mai dans la revue médicale The Lancet, la plus grande étude jamais réalisée en vie réelle montrait que le vaccin de Pfizer/BioNTech protégeait à 97% contre les décès. En revanche, on ne dispose que de peu de données fiables et analysées par des scientifiques indépendants sur le vaccin chinois CoronaVac. L’étude uruguayenne montre que sur le nombre total de personnes immunisées avec CoronaVac au 25 mai (712.716), 5.360 ont été testées positives au coronavirus. Parmi elles, 19 ont dû être hospitalisées en soins intensifs et 6 sont décédées. Selon la même source, sur le total des personnes immunisées avec Pfizer à la même date (149.329), 691 ont été contaminées au Covid-19, une seule a dû être hospitalisée en soins intensifs et huit sont décédées. L’étude précise que, dans ce cas, toutes ces personnes étaient octogénaires. Ainsi, la réduction du nombre des cas avec le CoronaVac est de 57% tandis qu’avec Pfizer, elle est de 75%. Quant aux hospitalisations en soins intensifs, l’étude note une efficacité de 95% pour Coronavac et de 99% pour Pfizer. Ces détails statistiques seront communiqués dans les prochains rapports. Pays de 3,5 millions d’habitants, l’Uruguay n’a jamais eu recours au confinement et maintient une grande partie de ses activités ouvertes. Le gouvernement du président Luis Lacalle Pou parie sur la vaccination, qui progresse à un rythme soutenu depuis son lancement le 1er mars. A ce jour, 47% de la population a déjà reçu une première dose de vaccin et 28% la seconde.