Par Selma Allane
Après les pharmaciens d’officine, dont le Snapo s’est battu pour obtenir leur participation à cette opération, la vaccination devrait être pratiquée prochainement par les médecins libéraux. «Ce sera la prochaine étape», a indiqué hier la Directrice générale de la Pharmacie et des Equipements de santé auprès du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
Dans une déclaration à la presse, en marge d’une formation en visioconférence en prévision du début de la vaccination dans les pharmacies d’officine, prévu le mercredi 25 août 2021, la professeure Wahiba Hadjoudj a précisé que cette opération «sera élargie dans une prochaine étape aux médecins libéraux, généralistes et spécialistes». Cela vise à «mettre à contribution tous les acteurs du système de santé» et «faire de cette vaccination un vrai succès». L’objectif, a-t-elle ajouté, est de «vacciner 70% de la population algérienne».

En attendant, ce sont quelque
12 000 pharmacies à l’échelle nationale qui seront mobilisées dans la lutte anti-Covid à partir de mercredi prochain. Ces officines, a déclaré Mme Hadjoudj, «constituent des lieux de proximité pour la prise en charge sanitaire des patients, surtout dans les petites localités éloignées». Elles serviront «de relais pour que les populations de ces régions puissent se faire vacciner en toute sécurité».
La session de formation programmée hier était adressée aux pharmaciens et pharmaciens-assistants, lesquels sont autorisés à pratiquer la vaccination anti-Covid depuis la promulgation de l’arrêté n° 43 du 7 août 2021. Elle a porté entre autres sur les modalités de mise en œuvre de l’opération de vaccination contre la Covid-19 dans les pharmacies, notamment la garantie de la climatisation et des moyens de réfrigération pour stocker les vaccins.
Récemment, le ministère de la Santé a annoncé avoir élaboré un guide technique au profit des pharmaciens d’officine. Ce document d’orientation technique et scientifique a été élaboré par la Direction générale de la Pharmacie et des Equipements de santé en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, le Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) et la Fédération algérienne de pharmacie (FAP). Dans une déclaration récente à Reporters, le président du Snapo avait déjà informé qu’un guide à destination des pharmaciens d’officine a été préparé, de même qu’une formation qualifiante et de mise en place par le ministère de la Santé sera dispensée par les cadres du ministère et de l’Institut Pasteur d’Algérie. Selon les propos de Messaoud Belambri, la session de formation programmée hier devrait être suivie par d’autres séances au profit des pharmaciens d’officine. Messaoud Belambri, président du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), a annoncé hier sur les ondes de la radio nationale que la vaccination contre le coronavirus au sein des pharmacies d’officine se fera gratuitement.