Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a lancé une plateforme numérique pour
l’organisation de l’opération de vaccination anti-covid-19 qui a ciblé au départ deux wilayas pilotes, à savoir Blida et Alger, et qui sera généralisée, dès la semaine prochaine, aux wilayas restantes.

Dans le cadre de la campagne nationale de vaccination anti-Covid 19 et pour garantir « une bonne organisation » des personnes à vacciner, le ministère a mis en place une plateforme numérique qui comprend outre les

données relatives aux catégories ayant bénéficié ou devant bénéficier de cette opération, le nom de la région, de l’établissement et le numéro du

lot », a déclaré samedi à l’APS le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar.

 Cette plateforme sera ouverte au grand public, ce qui permettra aux personnes désirant bénéficier de ce vaccin parmi les catégories ciblées, de s’inscrire dans cette plateforme en fonction de la région et de l’établissement le plus proche pour obtenir un rendez-vous, aussi bien pour la première que pour la deuxième dose, explique Dr Fourar.

Cette plateforme permettra, en peu de temps, de collecter toutes les données liées à la campagne de vaccination, qui seront étudiées, suivies et évaluées par le ministère de tutelle, a-t-il ajouté.

A travers cette plateforme, les experts du Centre national de pharmaco vigilance et de matériovigilance (CNPM) suivront les effets secondaires du vaccin, dans le cas d’une déclaration par le corps médical supervisant cette opération ou par la personne vaccinée, aussi bien juste après la vaccination qu’à long terme.

Dans le cadre de la numérisation du secteur, le ministère de la Santé alancé plusieurs plateformes, dont celles de la prise des rendez-vous de radiothérapie et de gestion des établissements relevant du secteur privé et autres liées aux différentes activités sanitaires et programmes des soins et de prévention.

Cette opération a pour objectif de conférer la transparence et de décentraliser la gestion.