Deux matchs, deux succès assez larges pour dégager l’horizon. Le coach Mounir Zeghdoud semble faire l’unanimité auprès des joueurs de l’USM Alger qui adhèrent à son discours. Samedi, les Usmistes ont enchaîné avec une seconde victoire (4-1) contre la JSM Skikda après avoir étrillé l’ASO Chlef (3-0) pour leur premier match sous la houlette du nouvel entraîneur. Toutefois, le vrai test pour l’ancien défenseur du club converti sur le banc sera dans 4 jours contre le MC Alger pour le Big Derby.

Par Mohamed Touileb
« Certes, on a gagné pour la deuxième fois de suite en championnat. Mais on a vu des choses positives, d’autres moins bonnes. On a joué contre un adversaire qui n’a pas été facile à manier car il est bien rentré dans le match.
On a pu marquer sur une erreur de leur part. Par la suite, on n’a pas bien géré cet avantage et on s’est fait rejoindre au score. Ça ne nous a pas affectés pour autant puisque mes joueurs ont ajouté un second but puis un troisième qui nous a mis à l’abri », c’était la déclaration d’après-match d’un Zeghdoud qui est conscient que le résultat de la partie ne doit pas éclipser les carences dans le jeu.
Oui, les « gars de Soustara » ont pu aligner deux succès de rang pour se rapprocher du podium.
En 17 rencontres disputées après 19 journées, ils ont pu glaner 27 unités pour ne pas voir laisser les équipes de tête creuser un écart difficile à compenser.

Froger, preuve d’imprévisibilité
Ce semblant de rémission avec 7 buts marqués en 2 sorties sous les ordres de Zeghdoud ne veut pas dire grand-chose même s’il fait du bien sur le plan comptable. L’ancien entraîneur, Thierry Froger, peut en témoigner. Le coach français avait même pu mener les « Rouge et Noir » vers 5 succès de rang avant de signer une rechute qui lui a valu un licenciement. Dans le foot, les choses peuvent aller très vite. Notamment dans un championnat marqué par l’inconstance des résultats.
Aussi, il faut savoir que les Unionistes ont consommé 3 coachs depuis l’entame de l’actuel exercice avant de faire revenir Zeghdoud qui a assuré l’intérim la saison dernière. Le fait d’opter pour un enfant du club était une manière de la direction actuelle d’accéder à la demande des supporters du club. Ces derniers ont préféré voir un ancien joueur diriger l’équipe première. Ayant été un assistant de Hubert Velud lors de la saison 2014-2015 en plus d’avoir fait le pompier quand le poste était vacant par le passé, Zeghdoud présentait le profil idéal.

Le derby en jauge d’aptitudes
Ainsi, Serport, propriétaire majoritaire de la SSPA/USMA, avait décidé de l’embaucher pour entraîner l’équipe première d’une manière permanente. On ne sait pas quand est-ce que Zeghdoud connaîtra les premières péripéties.
Cependant, il y a une première brume qui se profile avec le chaud derby face au MC Alger programmé dans 4 jours. Un rendez-vous qui nous renseignera, un peu plus, sur les aptitudes de technicien de Zeghdoud. Un éventuel succès lui donnera plus d’épaisseur.
Un revers fera certainement ressurgir des questions sur la capacité de sa carrure à supporter le costume d’entraîneur en chef.