L’unité de production de l’oxygène médical de l’usine «Rayanox», basée à Bethioua (Est d’Oran) a été mise en service hier mercredi, en présence du ministre de l’industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, du ministre de l’industrie Ahmed Zeghdar et celui de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville, Mohamed Tarek Belaribi. Dans une allocution prononcée à l’occasion, le ministre de l’industrie pharmaceutique a souligné que l’accélération de la réception de cette unité, dont la capacité de production est de 100.000 litres d’oxygène par jour «vient en application des directives du Président de la République à travers lesquelles il a insisté sur l’accélération des procédures de hausse de la production d’oxygène pour répondre à la demande et couvrir les besoins nationaux croissants dus à l’augmentation du nombre de cas du virus Covid-19». Cette unité devra répondre aux besoins des établissements hospitaliers des différentes régions du pays et, à ce propos, M. Benbahmed a indiqué que «des mesures de facilitation seront mises en place pour accélérer les procédures de soutien des producteurs locaux dans ce domaine afin de répondre aux besoins nationaux et booster la production». Le même responsable a souligné que l’entrée en service de l’unité est intervenue après la multiplication d’efforts considérables et dans le cadre de la coordination gouvernementale de plusieurs secteurs, à l’instar des ministères de l’industrie, des affaires étrangères et de l’énergie et des mines, qui ont levé tous les obstacles, à travers la simplification des procédures visant la création de cette unité de production». Outre l’unité de production de l’oxygène médical, l’usine «Rayanox» comprend d’autres unités, à l’instar de celle de production du proxyde d’azote d’une capacité de 2 tonnes par jour, ainsi qu’une unité de production de dioxyde de carbone d’une capacité de 10 tonnes/j et une autre de production d’acétylène d’une capacité de 1.440 kg/j, en plus d’une unité de remplissage de bouteilles et des mélanges de gaz médicaux et industriels d’une capacité de 5.000 bouteilles/jour. De son côté, le ministre de l’industrie, Ahmed Zeghdar, a souligné que l’entrée en service de cette usine en phase de production permettra de renforcer la production nationale et de répondre aux besoins nationaux de cette matière vitale et stratégique, durant la situation sanitaire actuelle. Il a également annoncé que des projets similaires sont actuellement en cours de concrétisation et le ministère de l’industrie procède à leur accompagnement, en coordination avec d’autres secteurs comme celui de l’industrie pharmaceutique, pour accélérer la cadence de réalisation pour permettre leur entrée en phase de production dans les meilleurs délais. Le responsable de l’usine «Rayanox», Mohamed Amine Tazi, a indiqué que la quantité d’oxygène médical produite par cette unité sera destinée principalement aux besoins de 17 wilayas de l’ouest du pays. Le surplus de production, estimé entre 30.000 et 40.000 litres/j sera destiné aux autres régions du pays, a-t-il dit. Pour rappel, l’investissement financier total de ce projet, qui comprend d’autres unités de productions des gaz médicaux, a atteint 4,5 milliards DA. Les autres unités spécialisées dans la production de protoxyde d’azote et de dioxyde de carbone, devront entrer en service plus tard. Le début de la production, puis la distribution de l’oxygène, débuteront dimanche et à ce sujet M. Tazi a indiqué que les capacités de stockage de cette matière vitale à travers des points au niveau de différentes régions du pays sont à l’étude, ajoutant que la capacité de stockage de l’usine dépasse 1 million de litres. D’autre part, lé délégation ministérielle en visite à la wilaya d’Oran a procédé à l’inauguration une usine de production de matériel et de fournitures médicales «MDM», une usine privée de production de seringues, de masques à oxygène, des lunettes oxygène, de capteurs, ainsi que des kits de respiration. La capacité de production de «MDM» est de l’ordre de 40 millions de seringues de 5 ml, 500.000 masques à oxygène pour adultes et 500.000 masques à oxygène pour enfants, en plus de 500.000 lunettes à oxygène.(APS)