Jean-Christophe Quémard, vice-président exécutif du Groupe PSA, en charge de la région Afrique Moyen-Orient, a indiqué Peugeot, sera accompagné par pas moins de 7 fournisseurs étrangers dans le projet d’usine du groupe automobile français en Algérie.

En marge des essais «presse» de la Peugeot 301 restylée organisés à Marrakech, Jean-Christophe Quémard est revenu sur le projet d’usine et sur l’importance qu’accorde la marque au Lion au projet. « Vu la relation historique entretenue entre Peugeot et l’Algérie », ce qui constitue « un atout supplémentaire pour la réussite de ce projet », a-t-il affirmé. La Peugeot 301 restylée est programmée pour être assemblée en Algérie dès le lancement du projet, selon le représentant de PSA. Celui-ci a indiqué que la partie française a répondu, « dans le détail », aux exigences du ministère algérien de l’Industrie et des Mines en rapport avec le cahier des charges mis en place par les autorités algériennes concernant le projet d’usine. Projet qui a connu un certain retard depuis la signature de l’accord d’installation du constructeur français en Algérie au mois d’avril 2016. Le dossier semble toujours constituer une priorité pour la partie française qui compte installer plusieurs usines de montage en Afrique et au Moyen-Orient. Le ministre de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb affirmait, le 5 janvier dernier, que « le projet ne sera réalisé que si Peugeot accepte nos conditions ». La nature de ces conditions n’a pour sa part pas été précisée par le ministre. Dans l’optique d’accélérer l’entreprise du projet, Quémard prévoit « un certain nombre de visites importantes en Algérie » dans les semaines à venir. « J’espère que ces visites seront l’occasion pour déclencher un accord, amorcer le projet et être au rendez-vous pour répondre aux attentes de nos clients », a-t-il auguré. Concernant le secteur de la sous-traitance, le représentant du Groupe PSA a indiqué qu’un travail très poussé a été réalisé avec les actionnaires algériens du projet, notamment l’actionnaire public, le groupe PMO (Production de machines-outils, d’organes et de pièces), avec lequel un travail d’audit a été réalisé pour monter en compétence et devenir fournisseur de l’usine. A noter que la future usine PSA qui sera implantée en Algérie prévoit le montage de quatre modèles Peugeot et Citroën, pour une capacité de production de 25 000 unités pour la première année et pourrait atteindre les 100 000 unités à moyen terme.