La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé, lors d’une conférence de presse tenue au Centre culturel islamique M’barek-Boulouh à Guelma, les grandes lignes de son ambitieux programme de réforme, dont le nouveau plan sur la formation et la gestion dans le secteur de l’éducation nationale. Ce plan, qui cible toutes les catégories de fonctionnaires, notamment les directeurs et les gestionnaires, sera, dès la nouvelle année 2018, au cœur des priorités du secteur, a déclaré la ministre lors de ce séminaire régional. 

 

Cette formation les aidera à acquérir des compétences professionnelles qui leur permettront de s’adapter aux nouvelles exigences de leur profession et de se recycler tout au long de leur parcours professionnel. Le séminaire régional sur la formation et la gestion dans le secteur de l’éducation nationale vise l’application de la stratégie de la mise en valeur des lois de la République relative à l’orientation concernant l’éducation nationale selon les articles 77, 78 et 79. Cette loi concerne la formation des fonctionnaires de l’éducation, l’amélioration de leur niveau et la promotion de leur exercice professionnel pour le renouvellement et l’approfondissement de leurs connaissances, ainsi que le développement des méthodes de gestion à tous les niveaux, notamment administratifs, pédagogiques et financiers.
Et cela pour l’acquisition des nouvelles techniques qui sont mentionnées dans la réforme scolaire et leur maîtrise pour une concertation appropriée. La ministre de l’Education nationale a profité, durant cette réunion avec la presse et les cadres de son secteur, pour préciser que son département a pris toutes les mesures pour assurer les activités de soutien aux élèves déficients et motivés qui en expriment le désir. Ajoutant que celles-ci « ne sont pas obligatoires durant les vacances».
Madame la ministre a ensuite réagi sur l’affaire inquiétante «de la Baleine bleue» (blue whale challenge), jeu morbide en vogue sur les réseaux sociaux et qui aurait provoqué le suicide d’un adolescent dans la wilaya de Béjaïa, victime du défi. Qualifiant ce jeu de « phénomène » rare, la ministre a demandé d’être vigilant et a appelé les médias à alerter sur ce phénomène et les parents à surveiller les Smartphones de leurs enfants. La ministre redoute qu’à l’avenir d’autres jeux puissent apparaître et constituer un danger pour les adolescents.
Elle a, dans ce contexte, insisté sur le rôle des parents, qualifié «d’important», dans la protection de leurs enfants des dangers de l’Internet et des jeux virtuels. Pour rappel, un élève âgé de 14 ans, du CEM 18-Février, dans la commune de Hammam Debagh, à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, Guelma, a été sauvé in extremis d’une tentative de suicide, vendredi dernier, après avoir pratiqué le jeu de la Baleine bleue. <