A un jour du coup d’envoi du tournoi, l’ex-champion suédois Mats Vilander s’est dit impressionné par la forme physique de Roger Federer qu’il voit prolonger encore sa carrière quelques années. Pour lui, Stefanos Tsitsipas et Félix Auger-Aliassime sont les deux jeunes qui pourraient assurer la relève du Suisse, de Rafael Nadal et de Novak Djokovic dans le futur.
Il a beau ne pas être le grand favori de cet US Open, Roger Federer continue d’impressionner son monde. Sa résistance physique en épate plus d’un : en finale de Wimbledon voici deux mois, le Suisse a tenu tête jusqu’au bout à Novak Djokovic, ne s’inclinant qu’au tie-break du cinquième set après plus de cinq heures d’efforts. Cette résilience à désormais 38 ans suscite d’ailleurs l’admiration de Mats Wilander, consultant pour Eurosport, qui a donné son avis sur le phénomène cette semaine.
«Federer a toujours cette capacité incroyable à ne perdre que quelques matches sur le circuit. Et quand ça lui arrive (comme à Cincinnati contre Andrey Rublev, ndlr), ça n’a pas l’air d’affecter sa manière de travailler, de s’entraîner ou d’aborder les matchs en cinq sets», a noté admiratif, l’ex-joueur suédois, vainqueur de 7 titres en Grand Chelem. Le Bâlois ne semble pas avoir le même rapport au temps que les autres et sa forme physique a de quoi laisser pantois.
Auger-Aliassime et Tsitsipas en successeurs ?
Mais tout Federer qu’il est, il n’est pas éternel. Et l’an passé à New York, le Suisse avait montré des signes de faiblesse qu’on ne lui connaissait pas, essoré par la chaleur humide américaine lors de sa défaite en huitième de finale contre John Millman. «Nous sommes nombreux à rêver de le voir comme un potentiel vainqueur en Grand Chelem pendant encore cinq ans. Cela n’arrivera pas mais je dirais que sa carrière s’arrêtera probablement en 2021, voire en 2022», a estimé Wilander, donnant au Bâlois encore quelques beaux jours devant lui.
La relève a donc encore du souci à se faire, d’autant que ni Rafael Nadal, ni Novak Djokovic ne donnent encore de signes de fléchissement non plus. Mais les percées conjuguées en 2019 de Félix Auger-Aliassime, 19 ans, et Stefanos Tsitsipas, 20 ans, ont enthousiasmé notre consultant.
«Auger-Aliassime est fort probablement celui qui a la meilleure chance de faire quelque chose d’extraordinaire dans le futur. Stefanos Tsistsipas a aussi l’opportunité de devenir multiple vainqueur en Majeurs. De ceux que nous connaissons maintenant, ce sont les deux qui pourraient remporter une quinzaine de Grands Chelems.»
Et le Suédois de préciser son analyse. «Ils sont assez bons tennistiquement pour le faire, mais surtout ils ont les capacités physique et mentale qu’il faut avoir pour ne serait-ce qu’y penser.» Si les trois monstres actuels (Federer, Nadal et Djokovic) ont banalisé l’extraordinaire, on ne peut que souhaiter pareille réussite à leurs successeurs ainsi désignés. Mais avant d’envisager marcher sur leurs traces, Félix Auger-Aliassime et Stefanos Tsitsipas ont encore du pain sur la planche.n