La junte qui a renversé mardi le président malien Ibrahim Boubacar Keïta va mettre en place « un président de transition », qui sera « un civil ou un militaire », a affirmé jeudi son porte-parole dans une interview à télévision France24. « On va mettre en place un conseil de transition avec un président de transition qui va être ou un militaire ou un civil. On est en contact avec la société civile, les partis d’opposition, la majorité, tout le monde, pour essayer mettre en place la transition », a affirmé le porte-parole de la junte, le colonel-major Ismaël Wagué.