Quelque 660 projets de recherches scientifiques ont été validés entre 2000 et fin 2016 par l’université Kasdi-Merbah de Ouargla (UKMO), a-t-on appris dimanche des responsables de cette institution.

Entrant dans le cadre du développement de la recherche scientifique et de l’ouverture de l’université sur l’environnement international, ces projets et recherches, publiés dans des magazines et périodiques scientifiques étrangers s’intéressent aux domaines scientifiques de biologie, d’agronomie, d’engineering, de physique, de chimie et de mathématiques, a révélé le Dr. Mourad Korichi, vice-recteur de l’UKMO, chargé des relations extérieures, de la coopération, de l’animation et de la communication.
Pas moins de 140 projets de recherches ont été publiés en 2016, notamment dans l’engineering, suivi de la physique, les sciences de l’agronomie, la biologie et la chimie, a précisé M. Korichi.
Les efforts fournis par les 1 800 enseignants et chercheurs activant au niveau des 34 laboratoires universitaires ouverts à l’UKMO ont donné lieu à un accroissement notable du nombre de projets, comparativement à ceux réalisés en 2015 et estimés à 126 projets de recherches, a-t-il noté. Elevée au rang d’université en 1999, l’UKMO accorde de plus en plus d’intérêt à la recherche et à l’ouverture de nouvelles filières d’études en graduation pour se placer parmi les premières institutions universitaires du pays, a ajouté le responsable. Selon le rapport de l’organisation Webometrics, paru en janvier 2017, l’université a réalisé un bond qualitatif se hissant au début de 2017 à la 5e place parmi les institutions nationales, après avoir été à la 10e en juillet de2016, grâce à l’intérêt porté par les enseignants et chercheurs au développement de la recherche scientifique au sein de leur université, a relevé le responsable. L’UKMO a conclu, dans la perspective de se mettre au diapason des orientations universelles vers la diversification des méthodes didactiques et leur développement, en fonction du marché de l’emploi et du développement durable, 75 conventions de coopération avec des universités et centres de recherche, nationaux et étrangers. De même, 116 conventions ont été signées avec des institutions économiques et administratives au niveau de la wilaya de Ouargla, dont la dernière en date avec l’Entreprise nationale des services aux puits (ENSP) dans le cadre du renforcement du partenariat et de la coopération avec son environnement extérieur.
L’UKMO dispose de dix facultés et deux instituts nationaux regroupant près de 30 000 étudiants, répartis sur 236 spécialités.