Ils sont plus de 32 000 candidats à une formation doctorale à pouvoir passer les concours après un premier rejet de leurs dossiers. Le chiffre représente 64 % des postulants, ce qui n’est pas sans imposer des interrogations quant au premier traitement des dossiers qui aurait ainsi fermé la porte des épreuves à de nombreux candidats à cette formation au titre de l’année universitaire 2020-2021.
La liste finale est désormais de 642 031 candidats après que les services concernés ont traité les 50 698 recours introduits. C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui a laissé, faut-il le rappeler, la latitude de programmer les épreuves aux facultés et instituts en tenant compte du contexte sanitaire.
« Après l’examen des recours relatifs à la candidature, la tutelle a accepté le recours de 32 819 candidats, soit 64% des recours déposés », a informé le département de l’Enseignement supérieur. La tutelle avait dernièrement indiqué que les commissions chargées de la gestion de l’étape de l’étude et du traitement de dossier de doctorat avaient accusé un retard dans l’annonce de la liste définitive des candidats retenus pour passer le concours en raison du nombre important des candidats inscrits à ce concours.
Auparavant, le ministre a indiqué que la date de la tenue des concours de doctorat, pour cette année, reportée en raison du grand nombre de participants estimé à plus de 230 000 étudiants, est tributaire de la mise en place d’un protocole sanitaire relatif à l’opération par chaque établissement universitaire ».
Il avait souligné avoir instruit les recteurs en vue de « présenter des protocoles sanitaires relatifs à l’organisation des concours prenant en compte trois critères, à savoir la santé, la transparence et l’équité et mettant en exergue les systèmes d’organisation et de distribution des candidats sur les salles, les périodes de déroulement des examens, ainsi que les règles sanitaires à suivre ».
Les commissions installées afin de traiter les dossiers n’ont pu ainsi achever le traitement pédagogique de tous les dossiers et reporté d’annoncer les résultats définitifs jusqu’à mardi dernier. Ces candidats n’avaient, par conséquent, pas la possibilité de prendre connaissance des résultats des recours, de retirer, d’imprimer les convocations et consulter les dates des concours jusqu’à avant-hier et ce, à travers la plateforme électronique Progress mise à leur disposition.
Pour rappel, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avait fixé, dans la décision n°961 du 02 décembre 2020, les conditions liées à l’accès à la formation de 3e cycle. Les candidats doivent passer par un concours national pour les candidats titulaires d’un Master ou de tout autre diplôme étranger équivalent. Ils ne doivent pas faire l’objet de sanction disciplinaire ou d’avoir refait une année au cours du cursus universitaire. n