L’année universitaire 2018 à l’Université d’Alger 3 a été marquée par la soutenance de plus de 34 thèses de doctorat en sciences et 19 thèses en LMD, a indiqué lundi à Alger le recteur de cette université, Rabah Cheriet.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de clôture de l’année universitaire 2017-2018 organisée à la faculté des sciences de l’information et de la communication (Ben Aknoun), M. Cheriet a estimé qu’il «s’agit d’un chiffre record par rapport aux années précédentes»imputant les causes à «la stabilité et au calme au sein de l’université». Ces résultats, a-t-il ajouté, sont dus à la disponibilité des laboratoires de recherche et des jurys de soutenances des thèses académiques, précisant que l’université algérienne «évolue chaque année sur tous les plans académiques et cognitifs». Par ailleurs, le recteur a mis en avant «l’amélioration de l’acquisition scientifique et académique au niveau de l’université en dépit du grand nombre d’étudiants de la faculté de l’information et de la communication dépassant les 65.000», saluant, dans ce sens, les grand efforts déployés par les enseignants pour la formation des étudiants et des chercheurs (licences et études supérieures). Qualifiant l’université algérienne, à la veille des festivités du 56e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, de «porteur de message du savoir et de la connaissance», le même responsable a affirmé que cette dernière était attachée au respect des attentes et des préoccupations de la société «. Pour sa part, le doyen de le faculté de l’information et de la communication, Ahmed Hamdi, a indîqué que ces résultats revenaient, en premier lieu, grâce aux efforts des enseignants et des étudiants mais aussi aux réformes profondes que connait l’université». A cette occasion, plusieurs enseignants et étudiants ont été distingués.