Une unité de production de gaz médical, implantée au niveau de la zone d’activité de Berrouaghia, à l’est de Médéa, entrera bientôt en exploitation et permettra de réduire la pression sur ce produit «hautement indispensable» pour la prise en charge des patients atteints de la Covid-19, a-t-on appris mardi auprès de la direction locale de cette unité. L’unité a obtenue son titre d’exploitation dimanche dernier suite à l’avis de conformité établi par une commission de contrôle des établissements classés, et devrait entrer dans sa phase de production dans les tous prochains jours, a précisé son directeur local, Mohamed Belhadj. Les premiers tests ont été effectués lundi soir afin de s’assurer du bon fonctionnement des installations, a expliqué le directeur, relevant que toutes les dispositions ont été prises pour que l’unité puisse démarrer sa production de gaz médical dans les meilleurs délais. La capacité de production théorique d’oxygène liquéfié de cette unité est estimée à 7 M3/jour, soit l’équivalent de 7000 litres de gaz sous forme liquide, a signalé, pour sa part, le directeur local de l’environnement, membre de la commission de contrôle, Mustapha Rafei. S’agissant de la production d’oxygène gazeux, utilisé dans les hôpitaux, l’unité de production de Berrouaghia, peut produire, d’après ce dernier, jusqu’à 1200 M3/jour. Sa capacité de stockage est de l’ordre de 20 tonnes pour le gaz médical liquide et 8 tonnes pour l’oxygène gazeux, a précisé Mustapha Rafei.