D’après L’Equipe, la création d’une Super Ligue européenne est toujours dans les tuyaux. Mais cette fois, le PSG ne serait pas dans les discussions. Plus tenté par une Ligue des champions renforcée, Nasser al-Khelaïfi, le président parisien, est pour beaucoup dans cette mise à l’écart du champion de France et dernier finaliste de la C1.
Une Super Ligue européenne sans le PSG ! L’idée de ce nouveau format laisse déjà songeur. Mais cela semble encore plus improbable si Paris n’y est pas étant donné la dimension prise par le club parisien depuis 10 ans et son statut de finaliste de la dernière édition de la Ligue des champions. Pourtant selon L’Equipe qui cite des sources proches d’Andrea Agnelli – le président de la Juventus et de l’association européenne des clubs (ECA)-, cela serait la dernière tendance.
On pensait que ce projet de Super Ligue avait pourtant pris du plomb dans l’aile alors que la nouvelle formule de la Ligue des champions semble plaire à l’ECA et aux clubs historiques. Cependant, plusieurs cylindrées du Vieux Continent sont toujours en train de s’activer en coulisses pour bâtir ce futur championnat entre géants où l’argent coulerait à flots. Mais alors pourquoi le PSG, qui a toujours été évoqué dans les différentes rumeurs annonçant ce format novateur apte à bouleverser l’ordre établi en Europe, est mis de côté dans ces discussions de l’ombre ?

Al-Khelaïfi veut une C1 plus puissante
En fait tout serait lié à Nasser al-Khelaïfi. D’après L’Equipe, le président parisien ne serait pas vraiment attiré par cette idée de ligue fermée entre puissants. Sa préférence ? Une Ligue des champions renforcée, comme y travaille l’UEFA pour la réforme de sa compétition phare en 2024.
L’instance européenne doit d’ailleurs valider lors de son prochain comité exécutif le 19 avril prochain l’évolution de sa compétition reine. Et cette dernière devrait passer de 32
à 36 clubs tant en abandonnant l’actuelle phase de poules comprenant 8 groupes de 4 clubs, au profit d’un «mini-championnat» au sein d’un groupe unique. Histoire de proposer plus de rencontres à ces participants. Et donc plus de gains.