De fortes pluies sont tombées dans la nuit du jeudi à vendredi sur la ville de Bejaia, et d’autres localités de la wilaya, causant des inondations sur une large échelle, notamment sur la partie basse de l’agglomération, littéralement submergée en ce début de matinée, rapporte plusieurs témoins. Tout le centre-ville, en effet, qui a reçu pas moins de 45 mm de pluie, selon la station météo de l’aéroport Abane Ramdane, a été inondé et transformé, le temps d’une ondée nocturne, en plusieurs lacs infranchissables voire redoutable notamment pour les automobilistes surpris par l’accumulation des eaux sur les chaussées et compliquée par endroit, par des coulées de boue . Beaucoup de véhicule s’y sont laissés prendre au piège par inadvertance d’autant que l’écoulement des eaux allaient au ralenti en raison de l’obstruction de nombreux avaloirs et autres ouvrages de drainage. La situation s’est davantage compliquée en début matinée en raison de la montée des eaux des oueds, qui y ont déversé d’importants flots . La cité Essegher, l’avenue de la liberté, Amriou, Madala et Tobbal en paient un tribu à chaque ondée importante, car tous formant un réceptacle à tous les écoulements survenant sur la ville, étant favorisé, par la configuration en amphithéâtre de la « cité » Les apports de pluie enregistrées ainsi que les rejets des rivières traversant l’agglomération, notamment les oueds Salomon, Madala, Seghir, et Romane imposent leurs lots de dommages et inconvénients associées aux inondations. La situation, selon des responsable au niveau de l’APC, n’est pas catastrophique soulignant que très peu de bâtisses, hormis le phénomène des infiltrations d’eau, n’en ont souffert, y compris dans les quartiers fragilisés par le séisme du 18 mars dernier. Ils ont en outre lancé un appel aux habitants à demeurer chez eux et à ne pas gêner l’intervention de ses équipes techniques et celles de l’office national d’assainissement sur la brèche depuis jeudi soir.

#RDR/APS