Les particuliers peuvent, désormais, importer des véhicules neufs. Une note du ministère de l’Industrie et des Mines, envoyée le 26 janvier aux banques via l’Abef, explique que «l’instruction envoyée le 19 janvier par le même ministère », interdisant l’import de véhicules neufs par compte particulier, est gelée momentanément.

La première note stipulait que « dans le cadre de la mise en place d’un mécanisme transparent en respect avec la réglementation et conforme aux objectifs des pouvoirs publics, visant la réduction de la facture d’importation des véhicules, et en attendant la mise en œuvre d’une nouvelle procédure durable et plus efficiente pour l’importation de véhicules neufs en lots par des personnes physiques ou morales, il vous est demandé de surseoir à l’application de la note 1501 du 15 décembre 2016 transmise par le ministère de l’Industrie », lit-on dans la note. Cette dernière précise qu’elle interdit aux personnes l’importation de véhicules neufs. L’annulation de cette interdiction, même conjoncturellement, répond à l’impératif de permettre aux particuliers d’acquérir une voiture, compte tenu des difficultés rencontrées par les concessionnaires. Selon une autre source, les pouvoirs publics s’apprêteraient « à revoir encore à la baisse » les quotas d’importation de voitures neuves pour l’année en cours. Notre source précise que le taux sera plafonné autour de 53 000 unités toutes marques confondues. Cette décision sera annoncée, ajoute notre source, lors de l’attribution des licences d’importation arrivées à terme en décembre écoulé et dont l’attribution de nouvelles est retardée pour des raisons dites techniques.