Un décret présidentiel portant des mesures de grâce au profit d’un deuxième groupe de détenus, condamnés définitivement (6294 détenus), dont il ne reste de leur peine que dix-huit (18) mois ou moins à purger, a été signé par le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune a indiqué un communiqué de la Présidence de la République, cité par l’APS. Cette annonce survient deux jours après un autre décision du Président concernant des détenus. Il s’agit de grâce au profit d’un premier groupe de détenus (3471 détenus), dont il ne reste de leur peine que six mois ou moins à purger (lire l’article de « Reporters » en cliquant ICI).

Les deux décrets présidentiels excluent ,précise le communiqué de la Présidence, « les individus condamnés dans des affaires de crimes terroristes, trahison, espionnage, massacre, trafic de drogues, fuite, parricide, empoisonnement, les délits et crimes d’attentat à la pudeur avec ou sans violence sur mineurs avec viol, les crimes de dilapidation volontaire et de détournement de deniers publics, et en général tous les crimes de corruption prévus par la loi 06-01 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent, falsification de la monnaie et contrebande, ainsi que les infractions à la législation et à la réglementation de changes et des mouvements des capitaux« .