Le groupe public de transport terrestre des marchandises et de logistique Logitrans a annoncé, récemment, la mise en place d’une plateforme logistique dans la wilaya d’Illizi dédiée à l’exportation, et ce, en prévision de l’ouverture du poste frontalier terrestre Debdeb au trafic commercial.

Par Fazil Asmar
Une excellente initiative, selon l’expert en économie, Toufik Hantabli. Cette plateforme ne va pas contribuer seulement à booster le volume des exportations, mais impulsera une grande dynamique dans toute la région, au profit surtout des autochtones. Il rappellera à ce propos les problèmes sociaux économiques auxquels sont confrontés les habitants de cette région, le taux élevé du chômage notamment.
«Il y a quelques années, les jeunes surtout de la région travaillaient et gagnaient même bien leur vie. Beaucoup travaillaient dans le transport des marchandises, touchant 250 000 DA/semaine ! Mais, aujourd’hui, les choses ont changé et ils se sont retrouvés au chômage», indique cet expert qui avait occupé des postes de responsabilité dans cette région. Il remarque, toujours dans ce contexte, que si la plupart des jeunes de la région ne sont pas recrutés dans les grandes compagnies comme Sonatrach, ce n’est pas seulement en raison du manque de compétences. «Ils se sont habitués à un rythme de travail qui ne les fatiguait pas trop tout en leur permettant de gagner beaucoup d’argent», explique-t-il. Toutefois, avec le temps, signale-t-il, et surtout avec l’ouverture du poste frontalier Debdeb, les mentalités vont peut-être changer et les jeunes de la région, quand ils ressentiront la grande dynamique autour de ce pont commercial, voudront y prendre part. D’un point de vue logistique, assure-t-il, la région a tous les atouts en main pour la mise en place de la plateforme des exportations vers l’Afrique.
« La région dispose d’un potentiel important en termes d’infrastructures routières, en matière d’énergie et même en solutions de télécommunication. La région abrite, en outre, une grande zone industrielle non exploitée jusqu’à présent mais que le groupe Logitrans pourra rentabiliser à travers cette plateforme. Le groupe pourra convertir cette zone industrielle en un espace consacré aux opérations à l’exportation des produits algériens», dit-il, soutenant que la zone d’Illizi est une région stratégique vu sa position qui donne sur l’Afrique de l’Est et sur une partie de l’Afrique centrale. A travers elle, nos exportateurs auront donc accès à plusieurs pays africains.
Cette plateforme logistique à l’export va renforcer, par ailleurs, d’après lui, l’économie du troc ainsi que l’économie classique qui rapportera de la devise au pays. «Les experts estiment que ce marché de transfert de marchandises et d’échanges à travers le point de Debdeb, représentera, à très court terme, 5 milliards de dollars. Un volume important non seulement en termes de bénéfices mais aussi de création de postes directs et indirects, surtout si Logitrans exploite la zone industrielle à travers des activités créatrices de richesses. Seulement, comme je l’ai déjà expliqué, il faudra en parallèle sensibiliser et inciter les jeunes de la région à postuler», souligne-t-il.
Evoquant les grandes potentialités touristiques de cette région, il assure que ces atouts seront mieux connus et promus une fois la plateforme logistique mise en place. «Les potentialités touristiques d’Illizi sont faiblement exploitées en raison d’un déficit en matière d’organisation, d’infrastructures, de programmes de circuits touristiques mais surtout en communication. Avec l’exploitation de la zone industrielle et la mise en place de cette plateforme logistique, la communication sera renforcée et les potentialités touristiques de cette région seront plus connues et mieux exploitées», révèle-t-il. n