Une panne technique a entraîné l’arrêt de la cérémonie d’ouverture du Festival international de Timgad dans sa 42e édition, la nuit de jeudi à vendredi.

Le commissaire du festival, Youcef Boukhentache, a affirmé dans une déclaration à l’APS, que des efforts seront déployés, en vue de déterminer la cause de la panne, si elle réside dans les équipements numériques ou si elle est en lien avec l’alimentation en électricité, et ce, dans le but de reprendre le festival dans sa 2e soirée.

“Les préparatifs pour ce rendez-vous artistique ont débuté depuis le mois de Ramadhan écoulé et nous étions très optimistes quant à la réussite de cette édition”, a-t-il ajouté.

De son côté, la cellule de la communication de la direction de distribution de l’électricité et du gaz (Imtiyaz Batna) a affirmé qu’aucune coupure de courant électrique ne s’est produite à Timgad ni aucune panne dans cette région, ajoutant que toutes les précautions indispensables avaient été prises de ce côté.

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a supervisé l’ouverture de cette manifestation qui est revenue après deux années d’absence, en raison de la pandémie de Coronavirus, et ce, en présence du ministre de l’Industrie et de l’Artisanat, Yacine Hammadi et du wali de Batna, Toufik Mezhoud.

La ministre de la Culture a indiqué, en marge de la cérémonie de l’ouverture de cette manifestation, dans une déclaration à la presse qui a été présente en force pour la couverture de ce festival, que ce rendez-vous artistique ” se veut l’un des plus anciens festivals nationaux et internationaux en Algérie”.

Indépendamment du fait qu’il soit une manifestation avec ses dimensions touristiques, culturelles et économiques, ce festival a toujours été un forum pour les artistes et les gens de la culture, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, ajoute la ministre. “Vu que le festival a coïncidé avec la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance, du recouvrement de la souveraineté nationale et de la fête de la jeunesse, nous avons préféré que la priorité soit cette fois-ci à de jeunes artistes et ce fut le choix du commissariat de la manifestation que nous avons soutenu, après le conjoncture sanitaire dont ont pâtit les artistes algériens”.

Parmi les noms programmés dans la 1e soirée qui a connu une présence remarquable du public, figurent les artistes Hamid Belbeche, Massinissa, MC artisan et Yasmine Ammari