Le marché des assurances en Algérie se déploie et les compagnies se repositionnent. Dans la perspective de l’année 2018, plusieurs nouveaux produits d’assurances seront mis sur le marché.

Ainsi, la Société algérienne des assurances (SAA) fait partie des assureurs qui comptent garder leurs parts de marché mais aussi étendre leurs activités à d’autres secteurs pour diversifier leurs revenus mais également mutualiser l’activité interne afin de mieux gérer le dossier clients. Dans ce sillage, la Société algérienne des assurances compte commercialiser un nouveau produit qui couvre un éventail de risques. Ce nouveau contrat d’assurance sera commercialisé « prochainement », selon l’APS qui cite le P-DG de la SAA, Nacer Saïs.
Ce nouveau produit « facilitera la gestion administrative des contrats d’assurance », en regroupant toutes les assurances dans un même contrat. Dans le passé, chaque risque est encadré dans un contrat spécifique. Ce n’est plus le cas.
La nouveauté, donc, consiste en la rédaction d’un seul contrat mais qui englobe le risque lié à l’incendie, la responsabilité civile, l’assurance de marchandise, a expliqué le P-DG de la SAA, à l’occasion d’une journée d’étude organisée à Batna, destinée aux opérateurs économiques de  Batna, Biskra, Khenchela, Oum El Bouaghi et Tébessa. Lors de cet événement organisé en coordination avec la Chambre du commerce et d’industrie, le premier responsable de la SAA a rappelé certains produits lancés en 2016, notamment l’assistance technique aux propriétaires de véhicule et l’assistance technique à domicile Pack Lella destiné aux femmes. D’autres produits ont été lancés pour couvrir d’autres secteurs notamment dans l’agriculture et l’élevage. Ainsi, d’après le même P-DG, « la SAA a été le premier assureur algérien à proposer une assurance pour la pisciculture et mène des activités de sensibilisation pour toucher la clientèle ciblée ». A travers cette journée d’étude, la SAA a montré son ambition de maintenir sa position de leader sur le marché national de l’assurance automobile. Elle détient actuellement un portefeuille estimé à 2 millions de clients.
Cette compagnie compte clôturer l’exercice 2017 avec un chiffre d’affaires de 27 milliards DA, selon Nacer Saïs, qui a rappelé que la « la SAA est première sur le marché d’assurance des véhicules avec 31 % de parts de marché et 4e sur les autres segments avec 13 % de parts de marché ». En ce qui concerne le chiffre d’affaires attendu en 2017, la SAA avait presque atteint ce montant en 2014, lorsque le marché automobile avait atteint le record avec 450 000 véhicules.