Plus de peur que de mal pour l’occupant d’une voiture, garée au mauvais endroit et au mauvais moment, sous un pylône électrique abritant un nid de cigognes, près du souk au centre-ville.

Sous le poids énorme des sarments, le nid, perché au sommet du pylône, a cédé avec les deux cigognes qui forment, apparemment, un couple. La scène a drainé autour d’elle une foule de badauds consternés par le volume des matières utilisées avec beaucoup de génie et de persévérance par les oiseaux migrateurs.M. A.