Au total, six personnes résidant à la cité populaire Ropelle ont été sauvées in extremis d’une mort certaine, après avoir inhalé du monoxyde de carbone, a-t-on appris auprès de la Protection civile.

A une heure du matin de ce vendredi, les éléments de ce corps constitué sont intervenus pour évacuer aux urgences médicales de l’hôpital Mohamed-Boudiaf sept personnes appartenant à la famille, dont une fillette morte, âgées entre 4 et 76 ans, retrouvées inconscientes dans leur domicile, a indiqué la même source. Une enquête a été aussitôt ouverte par la police pour déterminer avec exactitude les circonstances de ce drame.