Un Saoudien membre de l’armée de l’air de son pays et présent pour une formation a ouvert le feu vendredi dans une base navale en Floride, trois jours après une attaque similaire à Pearl Harbor, faisant trois morts avant d’être tué par la police, selon le dernier bilan donné par plusieurs médias américains.

La fusillade a eu lieu dans une des salles de cours de la base aéronavale américaine de Pensacola, a indiqué David Morgan, le shérif du comté d’Escambia. Le gouverneur de Floride Ron DeSantis a donné des détails sur l’auteur : « Je pense qu’il va y avoir beaucoup de réponses à apporter sur le fait que cet individu, un étranger, membre de l’armée de l’air saoudienne, s’entraînait sur notre sol et ait commis cela », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le tireur a été « neutralisé » par deux agents qui ont été blessés dans l’échange de coups de feu, a-t-il ajouté.

Le bilan provisoire est de trois tués et sept blessés, sans compter l’assaillant également mort.

Dans un appel à Donald Trump, le roi de l’Arabie Saoudite, Salmane, a dénoncé vendredi l’attaque « barbare » commise par un Saoudien en formation militaire en Floride, qui avfait trois morts, a indiqué le président américain sur Twitter.

« Le roi Salmane d’Arabie Saoudite m’a appelé pour présenter ses sincères condoléances et exprimer sa sympathie aux familles et aux amis des combattants qui ont été tués et blessés lors de l’attaque qui a eu lieu à Pensacola, Floride », a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

« Le roi a dit que le peuple saoudien était indigné par l’acte barbare du tireur, et que cette personne ne représentait en aucune façon les sentiments du peuple saoudien, qui aime le peuple américain », a-t-il ajouté.

La base aéronavale de Pensacola, où environ 16.000 soldats sont stationnés, est utilisée par l’US Navy pour des programmes d’entraînement destinés aux militaires de pays alliés.

Des centaines de militaires saoudiens suivent chaque année des formations au sein des forces armées américaines, illustration des liens forts qui unissent Washington et Ryad.

Cette fusillade intervient deux jours après qu’un marin américain a tué deux personnes par balle et en a blessé une troisième sur le chantier naval de la base militaire de Pearl Harbor, à Hawaï, avant de se suicider.