Le Conseil des ministres s’est déroulé ce dimanche sous la présidence du Président Abdelmadjid Tebboune, et s’est ponctué par un communiqué dont voici le texte intégral publié sur la page facebook d’El Mouradia:

« M. Abdelmajid Tebboune, président de la République, commandant en chef des forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé aujourd’hui dimanche 03 octobre 2021 une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’étude et à la ratification d’un certain nombre de lois, décrets et offres concernant Projet de loi de finances pour l’année 2022, programme supplémentaire de développement de la wilaya de Khenchela, mesures urgentes pour relancer l’activité minière, ainsi que la pêche maritime. Après l’ouverture de la session par le Président de la République, et écouter la présentation du Premier ministre sur l’activité du gouvernement au cours des deux dernières semaines et les offres des ministres, Monsieur le Président a donné les ordres et les directives suivantes :

• Sur le projet de loi de finances pour l’année 2022 :Monsieur le Président a rappelé que l’année prochaine, les indicateurs de performance de l’économie nationale seront améliorés grâce aux réformes et mesures de motivation qui ont été prises, insistant sur la nécessité de prendre toutes les mesures pour préserver le pouvoir d’achat et ordonner immédiatement :

– Réduction de l’impôt sur le revenu total.- Relever le point de preuve dans la fonction publique.

– Coordination arbitraire entre les ministères du Commerce et de l’Agriculture afin de contrôler au maximum les matériaux agricoles, les légumineuses et les pâte.

• Le gouvernement a également été appelé à enrichir le projet de loi de finances comme suit :

– La nécessité d’impôt sur la fortune, après la redéfinition précise, dans la loi de finances 2022.

– Mettre en place un mécanisme pour faciliter la renonciation des logements locatifs de l’État, qui appartiennent aux Dawwain de promotion et de gestion immobilière, tout en veillant à actualiser leurs prix et à faciliter l’accès aux livret foncier aux concernés.

– Réduction de dix (10) % pour les personnes concernées, en remplissant les créances de logement (justice) qui payent en une seule fois le logement ou les tranches.

– Accélérer la mise en place d’une banque de logement en trouvant un mécanisme entre la Caisse nationale d’épargne et de précaution et le Fonds national de logement.

– Charger le ministre de la Justice Hafez Al-Sceam d’établir un projet de loi contre la spéculation, au plus tard, date de la prochaine réunion du Conseil des ministres, où les sanctions seront imposées pour ceux qui manipulent la force des Algériens jusqu’à 30 ans, comme un crime total.

– Renforcer le contrôle sur le terrain des boutiques pour prévenir l’augmentation injustifiée des prix des denrées alimentaires, avec le retrait final des registres de commerce des personnes impliquées.

– Développement de deux écoles nationales spécialisées dans l’agriculture du désert dans le sud-ouest et l’est de la patrie.

– Sur le programme complémentaire de développement de la wilaya de Khenchela :

– La nécessité de respecter les exigences de l’État pour améliorer les conditions de vie des citoyens.

– Débarrasse l’isolement de la wilaya, en le reliant aux wilayas voisines, par le biais de la double route n ° 32 et en reliant au chemin de fer, sur la ligne de Khenchela Ain Beida Oum El Bouaghi, en prélude au lancement des zones, à l’activité industrielle.

– Créer les conditions appropriées pour développer l’activité agricole dans diverses divisions dans lesquelles cette wilaya possède des capacités considérables.

Sur les mesures d’urgence, pour relancer l’activité minière :

– Accélérer l’achèvement rapide des procédures de lancement effectif de divers projets structurés dans l’exploitation minière, en particulier le projet (Ghar Jibilat) de fer et (Pays de bosse) pour les phosphates à Tebsa et d’autres mines de pierre avant la fin de l’année en cours.

– Création d’une usine de construction de chemins de fer à Béchar pour fournir des projets de liaison ferroviaire concernant l’exploitation de la mine (Ghar Jubailat) et d’autres projets futurs.

– Intensification de la prospection de nouvelles sources d’énergie, à travers le champ maritime, de l’Algérie.

– Augmenter le rendement de récupération des puits de pétrole exploités à 35 %Veiller à faire participer les opérateurs économiques nationaux, ayant de l’expérience, dans divers domaines de la transformation des produits minéraux.

Sur les mesures de relèvement du secteur de la pêche :

– Aider les propriétaires d’ateliers de construction de navires, à travers tous les ports de pêche, en attribuant un bien immobilier qui facilite l’expansion de leurs institutions.

– Donner la liberté nécessaire aux militants dans ce domaine afin d’encourager l’initiative individuelle et la promotion des investissements dans l’agriculture halieutique.

– Encouragement, par tous les moyens possibles, pour les producteurs, en créant des coopératives de pêche.

– Réduction du taux de taxe sur la valeur ajoutée de 19 à 09 % sur les produits de pêche.

– Réactivation des projets de construction de navires avec des partenaires étrangers, en particulier l’Espagne et l’Italie- Mettre l’accent sur l’aquaculture et la pêche en haute mer pour revitaliser la production de poissons.

M. le Président de la République a également félicité le secteur de l’industrie pharmaceutique et tous les acteurs qui ont participé au lancement du projet de fabrication locale du vaccin anti-Covid-19, ainsi que les affiliés du secteur des mineurs, en raison des progrès réalisés dans l’incarnation des objectifs de la règle.

À l’issue de la séance, le Conseil des ministres a approuvé un certain nombre de décisions individuelles concernant la nomination et la fin des fonctions, dans des postes élevés dans l’État.«