Lors de la même plénière, jeudi, le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa, a affirmé que les préoccupations des régions du Sud, en particulier la wilaya d’Adrar, en matière de formation et de recrutement dans le secteur de l’énergie et des activités y afférentes avaient été, en grande partie, prises en charge par le groupe Sonatrach et ses filiales.

D’ailleurs, il annonce à ce propos un projet de réalisation d’un centre de formation en hydrocarbures et énergies renouvelables d’ici à la fin de l’année à Adrar, tandis que les sociétés publiques activant dans le domaine de l’énergie à l’instar de Sonatrach et ses filiales poursuivaient la prise en charge de la formation et de l’apprentissage des jeunes de la wilaya dans les métiers de l’énergie. Selon les chiffres fournis par le ministre, 1 600 jeunes de la wilaya d’Adrar ont été recrutés entre 2013 et 2015 dont 199 ayant suivi une formation préalable, alors que 590 autres, originaires de la même wilaya, ont été recrutés entre janvier et novembre 2016 dont 13 avaient reçu une formation. En parallèle, les sociétés publiques et privées du secteur ont formé 250 stagiaires et apprentis entre 2014 et 2016. Par ailleurs, le concours de recrutement organisé par Sonatrach en septembre 2014 a permis à 50 jeunes universitaires de la wilaya d’Adrar de bénéficier d’une formation au sein de la société, soit 12% du total des candidats admis dont 20 ingénieurs et 30 techniciens supérieurs. Lors du deuxième concours organisé par le même groupe en octobre 2016, au profit des jeunes des wilayas du Sud, 250 candidats d’Adrar y ont pris part pour les 28 postes d’emploi proposés dont 17 cadres, a précisé M. Bouterfa. D’autre part, 18 micro-entreprises de la wilaya d’Adrar ont signé des contrats de sous-traitance avec Sonatrach entre 2013 et 2015.