Le Parquet de la wilaya d’Annaba a requis, hier, une peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA contre le journaliste et militant Mustapha Bendjama alors que le verdict est attendu le 3 janvier 2021. Mustapha Bendjama est poursuivi dans cette affaire d’atteinte à l’intérêt national. Avant de connaître son sort dans cette affaire, Bendjama doit comparaître dans deux autres affaires prévues aujourd’hui et demain, selon le comité national pour la libération des détenus.
Au mois de février, le Tribunal de Annaba l’a acquitté dans une affaire pour laquelle il était poursuivi pour «incitation à attroupement non armé, empêchement du processus électoral». Le tribunal d’Annaba avait levé l’interdiction d’accès aux lieux de rassemblements ou places où se déroulent des actions de protestations et marches, mais a maintenu l’ISTN (interdiction de sortie du territoire national) dont il est frappé depuis le 26 novembre dernier.