Vladimir Poutine a prononcé une allocution à la télévision russe dans la soirée du 21 février où il a reconnu l’indépendance des territoires séparatistes pro-russes de Donetsk et de Louhansk, à l’est de l’Ukraine.

Le Président russe a également ordonné à son armée russe de “maintenir la paix” dans les territoires prorusses d’Ukraine dont il a reconnu l’indépendance.

Les deux décrets du président russe demandent au ministère de la Défense que “les forces armées de la Russie (assument) les fonctions de maintien de la paix sur le territoire” des “républiques populaires” de Donetsk et Lougansk.

Aucun calendrier de déploiement ni son ampleur n’ont été annoncés dans ces documents, qui tiennent chacun en une page et ont été publiés sur le site de la base de données russe des textes de droit.

La Russie a déployé depuis des semaines des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l’Ukraine qui, selon l’Occident, sont prêt à envahir leur voisin.

La reconnaissance des indépendances des deux territoires ouvrait la voie à un déploiement militaire russe à leur demande.

M. Poutine a en outre signé des accords d’entraide avec ces deux entités séparatistes qui, avec le soutien de la Russie, combattent les forces armées ukrainiennes depuis huit ans.

Réunion urgente du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l’ONU, à la demande notamment de ses membres occidentaux, tiendra lundi soir une réunion d’urgence publique sur la reconnaissance de l’indépendance des territoires séparatistes en Ukraine effectuée par la Russie, a-t-on appris auprès de diplomates.

Les pays à l’origine de la requête d’une session d’urgence, qui se sont basés sur une lettre de l’Ukraine à l’ONU, sont les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège et l’Albanie, selon les mêmes sources.

Le Mexique s’est joint à leur demande, selon un diplomate.

La Russie, présidente en exercice du Conseil de sécurité en février, et qui en maîtrise l’agenda, a voulu imposer une session à huis clos mais les Etats-Unis s’y sont opposés, ont précisé à l’AFP des diplomates.

La session se tiendra à 21H00 locales (03H00 mardi heure algérienne).

L’UE veut sanctionner “des intérêts russes”, Wshington promet “une réponse ferme”

L’UE a qualifié la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou de “violation flagrante du droit international” et va sanctionner “ceux qui sont impliqués” dans cette décision, ont annoncé lundi tard dans la soirée les chefs de l’UE.

Les Etats-Unis ont promis, par ailleurs, une réponse “ferme” et “rapide” à la reconnaissance par Moscou de l’indépendance de régions séparatistes en Ukraine, dévoilant de premières sanctions contre ces territoires et menaçant d’une riposte plus ferme en cas d’escalade.