La Russie a dévoilé mercredi son tout premier bilan depuis le début de son offensive en Ukraine, annonçant que 498 de ses soldats y avaient été tués et 1.597 autres blessés.

“Malheureusement nous avons eu des pertes parmi nos camarades participant aux opérations militaires spéciales. 498 militaires russes sont morts en accomplissant leur devoir” lors de l’invasion russe lancée le 24 février, a déclaré le porte-parole de l’armée russe Igor Konachenkov, lors d’un briefing diffusé à la télévision publique russe.

“Les familles des disparus reçoivent toute l’aide possible. 1.597 de nos camarades ont été blessés”, a-t-il ajouté.

Selon lui, les pertes du côté des “militaires et des nationalistes ukrainiens” s’élèvent à “2.870 tués et environ 3.700 blessés”.