Victorieux samedi de Justin Gaethje par soumission lors de son dernier combat à l’UFC, Khabib Nurmagomedov aurait été « gentil » avec son adversaire. Le Russe a expliqué avoir opté pour un triangle au niveau du cou pour ne pas casser le bras de l’Américain, alors que ses parents étaient présents. Guerrier féroce, ou lutteur au cœur tendre? Khabib Nurmagomedov est sans doute un peu des deux. Victorieux samedi de Justin Gaethje par soumission, pour ce qui était selon lui le dernier combat de sa carrière à l’UFC, le Russe a une nouvelle fois impressionné par sa puissance et sa technique au sol. Et pourtant, il se serait maîtrisé durant l’affrontement.

« Il a préféré l’endormir avec un triangle »
« Khabib m’a dit que quand il a regardé les interviews d’avant combat durant la semaine, il a entendu plusieurs fois Justin dire qu’il ne taperait jamais (pour abandonner, ndlr) », explique ‘DC’. Ce qui a fait réfléchir Nurmagomedov en plein combat… « Quand il était au sol, il a d’abord voulu faire à Justin une clé de bras, qui était la soumission préférée de son père. Il s’est mis en position pour cela, poursuit Cormier. Mais alors qu’il allait faire la clé, il s’est rappelé de ce que Justin avait dit toute la semaine, sur le fait qu’il ne taperait pas. Et il n’a pas voulu lui faire mal devant ses parents. Alors il a opté pour un triangle avec ses jambes (au niveau du cou), pour l’endormir.» Et Cormier d’assurer que c’est Khabib lui-même qui lui a raconté la scène. « Je vous le jure, promet-il. Il m’a dit: ‘Je n’ai pas voulu le blesser devant ses parents, j’ai préféré l’endormir pour qu’il n’ait aucun problème en se relevant’. C’est dingue, n’est-ce pas? Mais il savait que sinon, vu que Justin ne comptait pas taper, il aurait dû lui casser le bras. Et il n’a pas voulu. » La preuve d’une certaine bonté, mais aussi d’une énorme lucidité pendant le combat, où Khabib a donc eu le temps de choisir comment il allait finir son adversaire.