Après les menaces de la FIFA et de ses six confédérations, place à la contre-attaque. Pour tenter de faire capoter le projet de Super Ligue, qui prend de l’ampleur semaine après semaine, l’UEFA travaille depuis plusieurs mois sur la SuperChampions selon les révélations du quotidien espagnol AS. L’organisme européen aurait fixé un lancement pour 2024 mais si les discussions avancent rapidement, alors il serait prêt à proposer cette nouvelle compétition dès 2023 voire 2022.
Pour retenir les plus gros clubs européens, l’UEFA serait en train de plancher sur un nouveau modèle économique. Mais l’effort devra être significatif, car d’après les informations de l’agence de presse AP, les droits TV de la Super Ligue pourraient atteindre 4 milliards d’euros par an. Par ailleurs, AS souligne que les compétitions nationales devraient progressivement laisser la place à la SuperChampions : l’UEFA serait favorable à des championnats comprenant 18 clubs maximum et pour enlever quatre ou cinq tours dans les coupes nationales.
Autour d’Aleksander Ceferin, le projet avancerait avec d’autres dirigeants de l’UEFA. Le président de l’organisme européen discuterait en parallèle avec l’ECA (L’Association européenne des clubs), représentée notamment par le Real Madrid, qui n’a jamais caché son souhait d’intégrer la Super Ligue, et la Juventus Turin. Le champion d’Italie en titre soutiendrait le projet de l’UEFA même si son nom a également été cité parmi les quinze membres fondateurs de la Super Ligue.