On y est ! C’est l’étape finale en Ligue des Champions UEFA dans sa 67e édition. Pour la dernière explication, prévue ce samedi (20h) au Stade Saint-Denis (Paris/France), on a deux prétendants. Et ce n’est pas n’importe lesquels. En effet, ce sont deux d’équipes qui ont leurs traditions dans la messe européenne. A eux deux, ils comptent 19 titres : 13 pour le Real Madrid et 6 pour Liverpool. Ce samedi, l’un d’eux ajoutera une nouvelle coupe aux grandes oreilles à son palmarès. Et au vu de ce que les Madrilènes et Liverpuldiens ont montré sur la saison, il sera difficile de faire un pronostic ou de donner un favori.

Par Mohamed Touileb
Bien évidemment, le parcours du Real Madrid était le plus « clinquant » puisque les Espagnols ont sorti trois gros morceaux pour s’offrir la 17e finale de leur histoire dans cette épreuve toutes appellations confondues. Le Paris Saint-Germain, Chelsea et pour finir Manchester City sont respectivement passés à la trappe face aux Ibériques avec, à chaque fois, un scénario fou et des « Merengue » qui ont pu réussi des renversements de situations improbables.
Ultra-offensif
Et, il y avait un homme en particulier qui a joué un rôle majeur dans cette campagne incroyable de la « Casa Blanca », c’est Karim Benzema. L’international français, auteur de 44 réalisations et 15 offrandes sur cet exercice, a survolé la compétition continnetale. Il a mis 15 buts jusqu’à présent dont 10 rien que sur la phase à élimination directe. KB9 est le deuxième meilleur buteur de l’histoire sur une édition avec 15 réalisations au total.
Il n’est qu’à deux longueurs d’égaler le record sur une séquence que détient Cristiano Ronaldo, son ancien binôme en attaque. Dans le camp adverse, il y a aussi Mohamed Salah. Ce dernier est l’atout principal de l’attaque des Anglais. L’Egyptien a signé 31 buts et 16 passes décisives toutes compétitions confondues. Il sera une menace au même titre que Sadio Mané et Luiz Diaz recruté en hiver dernier en provenance du FC Porto.
Tableau de chasse moins impressionnant pour les « Reds »
Toutefois, il faut souligner que Jürgen Klopp et ses protégés feront face à une adversité d’un tout autre calibre pour cette empoignade ultime. En effet, en quart et en demie, il n’avait joué « que » le Benfica Lisbonne et Villarreal qui sont des formations de « seconde catégorie ». Dans deux jours, le rival sera tout autre. Le Real compte des joueurs qui peuvent faire basculer le match à tout moment. On pense là à Vinicius Junior avec lequel Benzema forme un tandem redoutable. Dans ce challenge européen, ils totalisent 18 buts. Certes trois seulement ont été inscrits par Vinicius qui a délivré 6 des 7 offrandes compilées par le tandem. Au total, ils sont impliqués dans 92% des 27 pions inscrits par le récent vainqueur de la Liga dans cette C1. Si le courant passe, la dynamite peut faire mal. In fine, notons que la finale devait se jouer à Saint-Pétersbourg. Mais l’UEFA a décidé de la délocaliser en France en guise de sanction pour la Russie qui est en guerre avec l’Ukraine. n