Pour ce Real Madrid – Juventus Turin, qui joue ce soir (19h45) le quart de finale « retour » de la Ligue des Champions UEFA, les jeux semblent déjà faits. Sauf véritable coup de théâtre au stade Santiago Bernabeu qui abritera la rencontre. Larges vainqueurs 3 buts à 0 à l’aller, les Madrilènes détiennent le « pass » pour le carré d’as en main. Reste juste à le composter.

La mission de la « Juve » paraît quasi-impossible au moment de se produire dans l’enceinte de la capitale espagnole. Trois buts à remonter sans le maître à jouer, Paolo Dybala, qui a été exclu lors de l’ « Acte I » à Turin où les Espagnols ont été intraitables. Les Turinois, qui enregistrent le retour de Pjanic et Benatia pour ce duel, ont été punis par un Cristiano Ronaldo des grands soirs. Son doublé, notamment son ciseau retourné, lui avait même valu les applaudissements des supporters « Bianconeri » subjugués par le geste de grande classe du Portugais. Ceci était une forme de reconnaissance de la galerie « juventina » qui avait comme l’intime conviction que Luka Modric & cie étaient injouables pour leur équipe. Qu’ils étaient une classe au-dessus. Eux qui les avaient privés d’un troisième sacre en C1 lors de la finale en mai dernier. Une rencontre survolée en s’imposant 4 buts à 1.
Ce soir, les « Merengues » devront composer sans le capitaine Sergio Ramos, suspendu pour cumul de cartons. C’est Vallejo, bien qu’incertain, qui devrait le remplacer. Sinon, l’entraîneur Zinedine Zidane a une autre alternative : faire jouer Casemiro dans l’axe central avec Varane et incorporer le talentueux Kovacic dans la récupération.

Allegri croit en les «réalisations extraordinaires»
Pour la ligne d’attaque, elle sera emmenée par CR7. Le quintuple Ballon d’or, qui totalise 14 buts dans cet opus 2017-2018, cherchera certainement à faire trembler les filets de Buffon et se rapprocher -encore plus- de son record sur une édition (17 réalisations). Le Lusitanien, buteur historique de la LDC (120 buts), a joué 60 minutes lors du derby dimanche contre l’Atlético (1/1). L’unique but de son équipe portait sa signature. Pour fêter la 8e qualification de suite au « final four », le goaleador aimerait certainement célébrer au moins une fois. Si la possibilité de renverser les double-champions d’Europe en titre semble peu concevable, le driver de la « Vieille Dame », Massimo Allegri, a assuré qu’ « à ce stade de la saison, chaque partie devient plus difficile (…) Nous devons retrouver notre meilleure phase défensive. Maintenant, nous allons à Madrid avec courage, l’histoire du football est pleine de réalisations extraordinaires ! ». En d’autres termes, le technicien transalpin croit au miracle. Va-t-il se produire ?

Bayern Munich – FC Séville : avantage Bavarois
Dans l’autre explication du soir, le Bayern Munich accueillera le FC Séville. Les Bavarois ont réussi à s’imposer en Andalousie 2 buts à 1 en Andalousie il y a huit jours. Un revers duquel les Sévillans semblaient ne pas s’en remettre puisqu’ils se sont effondrés (4/0) chez le Celta Vigo en Liga. Alarmant au moment d’affronter des Munichois qui ont l’habitude de jouer les grands matchs. Qui sont, surtout, intraitables dans l’Allianz Arena où ils n’ont perdu aucun match depuis le début de l’exercice. Mieux, les Allemands ont gagné 8 de leurs 9 sorties en Champions League. Le seul revers a été concédé à Paris face au PSG lors de la phase de poules. C’était avant le retour de Jüpp Heynckes aux affaires techniques. Ce dernier reste, il faut le noter, sur un retentissant record puisqu’il a remporté 12 succès de rang dans ce tournoi. On voit donc mal comment les Espagnols pourraient créer la surprise et éliminer la formation sacrée champion d’Allemagne samedi dernier et qui est en passe de jouer une 6e demi-finale de cette prestigieuse épreuve lors des 7 dernières années. Méfiance- tout de même- parce que les Andalous ont éliminé Manchester United en quarts de finale. C’était en allant s’imposer (2/0) à Old Trafford. Wissam Ben Yeder et ses camarades aiment bien le hold-up et les coups d’éclats.

Programme de la soirée européenne :
Real Madrid – Juventus Turin (0/3 à l’aller)
Bayern Munich – FC Séville (1/2 à l’aller)